AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grizzli au carré [Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Grizzli au carré [Raphaël]   Lun 3 Oct - 17:45

Après plusieurs mois sur l’île jaune, il était clairement évident qu’Alec était un danger public ambulant.


            Il faisait sa promenade quotidienne quand il se rendit compte que son trajet –habituel lui aussi- portait des traces de son passage. Coins de murs. Marches d’escaliers. Et ce pauvre mur ! Alec s’y était enfoncé en évitant un gosse. C’était misérable. Il n’était même pas capable d’épargner son environnement. Cela le mettait mal à l’aise. C’était un début d’émotion et c’était déjà un grand changement pour le petit grizzly.


            Alec soupira et trouva ce qu’il fallait pour réparer les dégâts. Il demanda conseil à l’épicier du quartier qui le fit travailler en échange du matériel. Avec application, le jeune homme prépara tout le nécessaire et apprit de l’épicier les gestes qu’il aurait à faire. Il lui fallut une longue semaine de préparation –qui comprenait aussi le cheminement administratif pour avoir une autorisation des gardiens afin d’utiliser des outils dans la rue- avant de vraiment réparer ses conneries.


            C’est avec un air sérieux et concentré qu’Alec commença sa journée de réparation par tous les coins de murs, avant de faire les marches. Il fit une pause sandwich devant le mur qu’il lui restait à faire. Il profita de chaque bouchée de son jambon-beurre pour étudier l’ampleur des dégâts. Puis quand il se sentit prêt, il attaqua. Il retira les morceaux abîmés en se servant uniquement de ses mains. Avec ses capacités, il n’avait pas besoin de marteau. Il devait simplement faire attention à sa force. Et cela lui demandait déjà de gros efforts.


            Enfin, il prépara sa mixture et prit la truelle pour commencer à l’appliquer quand une bande de mecs se pointa.


« Mais ce serait-y pas le grizzly ? Qu’est-ce que tu fous la mon gros ? C’est notre mur ça ! Tu savais pas ? »


            Pour seule réponse, Alec leur lança un regard de baleine échouée avant de continuer comme si les mecs n’étaient pas là. Ce qui ne leur plus pas du tout. Celui qui l’avait interpelé le saisit à l’épaule et l’obligea à se retourner.


« Oh ! Ducon ! J’te cause ! La politesse c’est de répondre ! »
« Je suis occupé là. »


            Alec se secoua et lui échappa. Le mec s’énerva et le bouscula. Alec esquiva pour lui éviter de se blesser et s’adossa au mur, tartinant son t-shirt de plâtre. Entre le dégoût de gâcher son travail et la peur d’avoir des ennuis parce que des mecs en mal de baston allaient connement se faire mal, Alec soupira et se baissa pour récupérer ses affaires.


« Crois pas que tu vas t’en tirer comme ça ducon ! »



            Un coup de genou le toucha au ventre et le projeta contre le mur qui accusa le coup. Le mec gueula de douleur. Ses potes se mirent en colère. Alec soupira. Voilà comment il s’attirait des ennuis : en ne faisant rien.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Delgado
Petit Ours ~ Patrouilleur ~ "B"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Lun 3 Oct - 18:10

  • Alec Johnson
  • Raphael Delgado
I've seen better ways, man
Raphaël expira longuement la fumée de sa cigarette. Et un pas de plus vers un le cancer du poumon. Bien qu'il doutait vraiment pouvoir souffrir d'un tel mal un jour, l'avantage de ne pas être humain après tout. Il quittait le centre de recherche avec une humeur parfaitement dégradée, aspirée par tous ces fouilles merdes vêtus de blanc qui n'était autres que ses employeurs. La seule raison pour laquelle il était devenu patrouilleur, c'est parce qu'il aimait taper plus forts sur les criminels que sur les scientifiques. 

Le sergent renfila sa veste une fois à l'extérieur et jugea quelques instants de sa tenue devant son reflet au détour de la vitrine d'une petite boutique. Il pourrait tout de même faire un effort de présentation un jour...Entre sa barbe de trois jours pas entretenue, ses cheveux en batailles et sa veste militaire d'un autre temps, son sex appeal avait connu des meilleurs jours. Tout comme son sommeil. Mais il n'était pas de ces trenta qui ne jurent que par les fringues pour se soustraire quelques années en moins. Ouais il a 34 piges, ouais il ne s'améliore pas avec le temps, mais quand on fait le job qu'il fait, on apprend vite à oublier les marques du temps sur son visage.

Déambulant un peu au milieu des rues de l'île jaune, il en profita pour repérer l'endroit, les coins et recoins qui pourrait lui être utile plus tard. La première chose qu'il vu fut un bar, et il su déjà qu'il allait y passer les rares soirées de libres qu'il aurait, à noyer sa fatigue dans un bon verre de whisky, peut être bien la bouteille même. Et allez, cirrhose en prime !  Il passa nonchalamment et sans grande motivation devant les magasins de la zone commerciales, accusant les regards  inquiets des colons, surpris de voir un patrouilleur ici, dans leur calme petite île. Il se força à se faire plus avenant et étira un sourire simple devant les enfants ou les vieilles dames -les plus dangereuses dans un quartier- qui furent plus impressionnés par sa carrure plutôt que par sa tentative désespérée de paraître de bonne humeur.

L'épicier, soit vraiment généreux, soit voulant s'attirer les bonnes grâces de l'autorité, lui tendit un sac de pommes vertes, tout miel et douceur, en guise de « cadeau de bienvenue ». Raph répondrait que la corruption ne fait pas partie de ses attributions mais mince, elles avaient l'air drôlement bonnes ces pommes. Alors marchant dans le jeu de l'épicier, il les accepta.

C'est un haussement de plusieurs voix qui lui fit tourner la tête. Une bagarre, déjà ? Il resta un moment silencieux, préférant attendre de voir si ce n'était qu'une altercation de rue ou si il devait vraiment intervenir. Mais lorsque le -très agréable- cris de douleur lui perça les tympans qu'il se dit qu'il allait devoir remettre ses pommes à plus tard. Le pas lourd et sa cigarette coincée entre les dents, il tourna dans la ruelle concernée. Discret, il observa. cinq mecs, la vingtaine sans doute dont un qui se tenait le genoux visiblement blessé. Il ne voyait pas bien le dernier, mais il se doutait que c'était « la victime ». Bras croisés sur le torse, son ombre menaçante se glissa derrière les cinq types, qu'il dépassait de deux bonnes têtes.

- Je peux vous aider les gars ?

Il prendra son ton policier, histoire de les inciter que plus encore à déguerpir avant qu'il ne perde définitivement patience. .
Meilleur plan drague du monde


Dernière édition par Raphaël Delgado le Lun 3 Oct - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Lun 3 Oct - 18:49

Alec n’aimait pas se faire appeler Ducon. Il n’aimait pas qu’on l’appelle tout court d’ailleurs. Mais il aurait aimé dire à ces imbéciles qu’ils n’avaient pas choisi la bonne cible. Il se redressa du coup de genou comme si ce n’avait été qu’une pichenette. Il savait déjà que celui qui l’avait frappé avait le genou cassé. Et cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Mais quelqu’un avait entendu le raffut et venait d’intervenir. Casse-toi de là idiot, pensa Alec tandis que les mecs se retournaient.


« Putain ! C’est un pat’ ! On se casse ! »
  
          Lâchant un énième soupir, Alec regarda les mecs se tirer en vitesse, le blessé se faisant à moitié porté. Ils disparurent de la ruelle en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et Alec se retrouva en tête à tête avec le patrouilleur. Encore un soupir et Alec se baissa pour regarder si le plâtre était encore bon. Comme c’était le cas, il tourna le dos au mec et recommença ses réparations.
 
           En reprenant du plâtre dans son seau, Alec lâcha au patrouilleur d’une voix clair mais sans tonalité particulière.


« La grosse voix ça fonctionne bien. »
J’aimerais bien pouvoir m’en servir. Mais avec ce genre de mecs en tant que détenu, ça ne marcherait pas aussi bien.
  
          Assez surpris de lui-même, Alec reprit son travail. Il avait engagé la conversation avec un inconnu. Quel courage ! Quelle témérité !  Il soupira. Cela n’irait probablement pas plus loin, le patrouilleur allait rejoindre son poste et ce ne serait qu’une rencontre anecdotique. Comme tous les autres. Sauf pour l’épicier puisqu’il allait faire ses courses chez lui, et le doc, vu qu’ils avaient passé un marché. Alec ne lui en voudrait pas. C’était dans l’ordre des choses. Point final.



            Sur la pointe des pieds, Alec chercha à atteindre le dernier coin de mur abîmé. Il tenait à faire les choses bien. C’était la première chose qu’il avait décidé de faire depuis qu’il était là. Quelque part ça lui tenait à cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Delgado
Petit Ours ~ Patrouilleur ~ "B"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Lun 3 Oct - 19:27

  • Alec Johnson
  • Raphael Delgado
I've seen better ways, man
C'est sûr que quand on a une carrure comme la sienne, intimider les petits malfrats c'est aussi facile qu'enfiler ses chaussettes le matin. Personne ne veut se mettre à dos un mec qui peut te casser en deux comme une allumette. Encore plus quand celui-ci est un patrouilleur sur Eden. Il regarda les cinq idiots détaler avec un sourcil arqué et décroisa les bras de son torse. Il fallait vraiment que tout l'emmerde aujourd'hui. 
Il fit mine de s'approcher, histoire de voir si la victime n'était pas blessée ou autre contretemps qui ne ferait que rallonger sa journée. A sa grande surprise, il était parfaitement indemne. Il le détailla quelques instants, jeune, brun, l'air blasé, plutôt mignon et…

THUMP. 

Raphaël incroyablement surpris de sentir un si gros battement de son coeur, se figea quelques instants. Il se posa une foule de questions, mais surtout la plus importante de toute...Pourquoi avait-il l'horrible impression d'un coup de foudre là, maintenant, pour ce gamin couvert de plâtre aussi expressif qu'un bloc de ciment ?! Il paniqua mentalement, en essayant de se ressaisir. Allons bon Raph', arrête de déconner putain, c'est juste parce que t'es fatigué mon vieux. Une bouteille de bourbon, une douche et le lit ! 

Il se gratta nerveusement la nuque et s'approcha du jeune homme, se rappelant soudainement son reflet dans la boutique plus tôt. Discrètement, il passa une main dans ses cheveux pour essayer de les dompter, sans succès et épousseta sa veste.
- Une question d'habitude...Eeerr...Tout va bien ? Ils t'ont blessé ?
Il se faisait rire lui même. 34 ans, et le voilà nerveux de parler à un gamin qui devait avoir dix ans de moins que lui. Il haussa un sourcil en voyant son dos couvert de plâtre et se gratta sa joue loin d'être douce. 

- Ton tee shirt est foutu je crois…

Bien Raph', super la conversation. Comme ça tu pourras lui dire qu'il est couvert de plâtre aussi, c'est toujours plus sympa d'entendre qu'on est pas présentable.
Meilleur plan drague du monde
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Mar 4 Oct - 5:13

Alors qu’il terminait d’étaler le plâtre, Alec entendit le patrouilleur s’avancer. Il soupira et se retourna pour répondre. Histoire d’avoir la paix.


« Ecoutez, je veux pas d’emmerde. Le seul qui a été blessé c’est celui qu’à beugler comme un animal qu’on égorge. Je voulais juste réparer mes conneries. C’est l’autre con qu’a voulu montrer qu’il était fort, mais ça marche pas sur moi. On peut pas me faire mal.»


            Cela était probablement le discours le plus long qu’Alec avait tenu à quelqu’un depuis son interrogatoire à son arrivée. Cela le surprit lui-même et il se retourna. Face à la montagne, Alec leva ses grands yeux gris vers le patrouilleur qui n’avait pas tellement une gueule de patrouilleur. Il avait plutôt l’air d’un gars qui ne se remet pas d’avoir fait une connerie. Mais le grade était là et Alec était bien mal placé pour juger quelqu’un sur ses actes.


            La réflexion suivante le cassa dans ses pensées fortement actives malgré son air blasé et l’empêcha d’ouvrir la porte à sa colère envers l’autorité. Alec haussa les épaules d’un air indifférent.


            « Je sais, il m’a poussé contre le mur et c’était pas sec. C’pas grave, j’en ai d’autres. »


            Alec commença à rassembler les outils et ses affaires puis il se tourna à nouveau vers le patrouilleur. Il laissa échapper une question qui lui brulait la cervelle.
    
        « Vous êtes vraiment gardien ? Parce que vous n’y ressemblez pas. Vous ressemblez plus à un alcoolique.»
    
        Moins dans le jugement que dans des constats enfantins, Alec ne surveillait pas son langage. Il n’avait pas vraiment de filtre. Un vrai gosse quand on y pense. Un gosse mal éduqué par-dessus le marché. Eduqué par la rue et sa crudité, Alec en gardait de fortes traces quand il prenait la peine de s’exprimer. Le gars de douze mètres de haut là avec sa vieille veste militaire avait bien de la chance d’avoir éveillé un intérêt chez le grizzly des ruelles. A moins que cela n’attire plus d’ennuis à Alec. De toute façon il n’était plus à une fois près.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Delgado
Petit Ours ~ Patrouilleur ~ "B"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Mar 4 Oct - 11:18

  • Alec Johnson
  • Raphael Delgado
I've seen better ways, man
Rapahaël écrasa sa cigarette sur le sol avec sa chaussure renforcée. Si il arrive à mettre la main sur ce foutu enfoiré à plumes, il lui fait bouffer son arc et ses flèches. Il ne pouvait pas se voiler la face, c'était le coup de foudre. Sérieusement, Raph', c'est un GAMIN. Tu pourrais être son oncle ! Tu tombes bas mon vieux ! C'est sûr, le coup de foudre il était pas glam non plus. Maintenant qu'il le regardait de plus près ce gamin, avec ses yeux gris vides, ses cheveux mal coiffés et son tee shirt pleins de plâtre, il avait l'air aussi soucieux de son apparence que Raph de son humeur. Et en plus maintenant il s'était mis sur la défensive. 

- T'inquiètes, j'vais pas perdre mon temps avec cinq boulets dont un avec un genoux cassé.

Même si il se demande bien comment il en est arrivé avec un genoux en miette...Il allait sans doute fouiller dans le dossier du gamin une fois rentré à central. Non, ce n'est pas pour savoir son nom ou quelques renseignements personnels. Bordel Raph' t'es désespérant. Il se jugea lui même, s'accordant certes une petite indulgence dans le fait qu'il ne s'était pas amouraché de quelqu'un depuis le lycée. Alors quand on a la trentaine passée et qu'on vient de craquer pour un gosse qui fait à peine la vingtaine, on se laisse une petite marge d'excuses et de maladresses. 

En parlant de maladresses, il les enchaînait depuis la première syllabe qui est passée à travers ses lèvres. Mais peut être bien qu'il n'était pas le seul maladroit rustre dans cette ruelle. Alcoolique ? Peut être. Peut être pas. Honnêtement, il ne le savait pas lui même. Il avait peut être faillit sombrer dans l'alcoolisme à la mort de Alison, mais c'était de savoir que Sarah allait avoir besoin de lui qui l'avait empêché de finir une bouteille de whisky par jour. Loin d'être indigné ou vexé, il fut d'abord surpris, avant d'éclater de rire et de sortir sa plaque. 

- P'tet bien que j'suis alcoolique...Sergent Raphaël DelGagado, et je suis bien patrouilleur.

Il garda son sourire et rangea sa plaque dans la poche arrière de son pantalon kaki délavé. Il regarda un instant le mur abîmé, et les quelques centimètres manquant à jeune homme pour atteindre les dégâts les plus hauts. Il franchit les derniers pas restant pour poser sa main contre le mur et tenta un sourire qui se voulait doux. 

-Besoin d'aide ? 

Bien ça Raph', rattrape toi bien.
Meilleur plan drague du monde
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Mar 4 Oct - 12:50

Franchement, Alec ne s’attendait à aucune réaction en particulier. Même si certains gardien avaient pris la grosse tête et ne se gênaient pas pour faire les durs devant les détenus, ce n’était pas vraiment le cas des patrouilleurs de l’île jaune. Vu que ce n’était qu’un rassemblement de prisonniers peu dangereux et de volontaires, le climat était relativement tranquille. Relativement. La bande de cons n’était pas bien méchante, que de la gueule en fait. Ils auraient pu tous attaquer en même temps et Alec aurait été obligé d’appeler un médecin.


            Avec des si, on referait le monde et Alec n’avait pas vraiment envie de penser à ça. Le patrouilleur ne prit pas ombrage de son constat et se présenta. Et là tout changea en Alec.


« Sergent ? ça veut dire quoi ? T’es flic ? »


            Le ton avait changé. Le grizzly paisible et blasé sentait ses muscles se contracter. Alec n’aimait pas les flics, c’était viscéral. Qu’ils soient détenus ou patrouilleurs : un flic reste un flic. Le jeune homme renifla et gronda. Il était clairement contrarié. Le problème c’est qu’une fois en colère, Alec avait besoin de frapper. Le peu de lucidité qui lui restait lui criait de faire un choix : se barrer et trouver un truc à démolir ou démolir un truc là tout de suite et de préférence un truc qui ne soit pas humain –comme le Sergent Del Gado par exemple.


            Plus Alec s’enfermait dans son silence et plus sa respiration s’accélérait. Où était la soupape de sécurité ?


            La voix douce du patrouilleur qui s’était encore rapprochée fut l’élément déclencheur. Sans réfléchir à ce qu’il faisait, Alec tendit soudainement le bras et démolit le mur qu’il venait de réparer. Il avait frappé à l’opposer de Raphaël pour être sûr de ne pas le blesser – s’attaquer à un patrouilleur n’était pas bien vu par les autorités — Alec espérait qu’ainsi le gars lui foutrait la paix, ou au minimum s’éloignerait.


            Pour en rajouter une couche dans le style ‘’ta gueule, tu m’énerves’’ Alec déclara les dents serrées.


« J’aime pas les flics. »


            Et pour bien enfoncé le clou, il prit ses jambes à son cou. Il ne savait pas où il allait mais il devait s’éloigner du patrouilleur avant de le prendre pour cible.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Delgado
Petit Ours ~ Patrouilleur ~ "B"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Mer 5 Oct - 11:07

  • Alec Johnson
  • Raphael Delgado
I've seen better ways, man
Maintenant plus proche de lui, il se rendit compte de leur différence de corpulence. Il avait l'impression qu'Alec était une petite brindille à côté de lui...Mais quelque chose lui disait que la « brindille » n'était pas si facile à briser que ça. Si un mec s'est brisé le genoux en essayant de s'en prendre à ce jeune homme, c'est qu'il y a en effet brindille sous roche. Ses yeux gris le déstabilisaient un peu, et il se surpris à détourner son regard du sien. 

Raphaël reconnaîtrait cette expression entre toutes. Celle où l'on déchante quand on apprend qu'il est flic. Il ne compte plus le nombre de fois où il en a été témoin, il n'en fut pas surpris. 

- Ca me paraît évident...Ils n'engagent pas n'importe qui.

Il a tenté de faire de l'humour. Mais tenté seulement. Il a rapidement compris que c'était une erreur. Le changement de ton, de visage et de posture lui indiqua tout de suite que c'était mort. Il l'avait perdu.  Sa dernière réponse, grinçant entre ses dents, ne fit qu'achever Raphaël. Donc oui, il n'aimait pas les flics. A peine avait-il essayé de tendre la main pour essayer d'arrondir les angles, il n'avait déjà plus personne devant lui, avec pour seule compagnie le bruit des pas de course s'éloignant le plus possible de lui. 

Et bien, voilà le flirt le plus court du monde. 

Raphaël resta sur le cul pendant quelques instants, se répétant qu'il venait vraiment de se faire planter par un gamin de vingt ans, couvert de plâtre et avec une flèche de Cupidon dans le cœur. Il avait l'art pour cumuler les meilleurs journées de l'univers. Un nuage de pluie se lâcherait sur sa gueule il n'en serait pas surpris tiens. 
Alors il fit demi tour, glissa une clope entre ses lèvres et traîna sa carcasse jusqu'à Central, ne pensant même pas à récupérer son sac de pommes. Son programme restera le même que prévu, du bourbon, une douche et le lit, à la différence que maintenant son coeur fait des siennes.
Meilleur plan drague du monde
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Delgado
Petit Ours ~ Patrouilleur ~ "B"
avatar


MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   Mer 5 Oct - 11:07

**RP CLOS**
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grizzli au carré [Raphaël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grizzli au carré [Raphaël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Le "Carré Bleu"
» tour carrée et tour ronde...
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Quartier JAUNE :: Petits commerces-
Sauter vers: