AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Lun 30 Nov - 20:06

Cela faisait plusieurs mois que le Grizzly avait été transféré dans les quartiers JAUNE. C'était un chouette endroit. Y avait de la verdure, et de quoi faire plein de sorties. Théâtre, cinéma, bibliothèque. Alec aimait bien tout ça. Même s'il continuait de faire ses activités en solitaire, au moins, il n'avait pas rencontré de nouveau problème.

Enfin, presque. Si on peut appeler ça un problème.

Voyez-vous, chaque prisonnier est obligé de porter un bijou de localisation. Alec comprenait bien les raisons de l'obligation, et il savait que ceux qui tentaient de le retirer ou de le détruire s'exposaient à des sanctions. Aussi la première fois que son bijou se cassa parce qu'en trébuchant sur la dernière marche d'un escalier il était tombé dessus, le jeune homme paniqua. Peau dure contre sol, le bijou s'était brisé, et Alec avait laissé l'empreinte de son corps dans le sol aussi. Tout cela était très embêtant. Qui allait payer la destruction de bien commun ?

Bon sur le coup, ce n'est pas la première chose qui lui traversa l'esprit. En voyant l'état du bracelet il l'avait ramassé et avait couru au centre de recherche aussi vite qu'il avait pu -détruisant quelques coins de murs en passant trop vite certains virages. Une fois sur place, il avait parlé sans fin expliquant que c'était pas sa faute qu'il l'avait pas fait exprès; qu'il était désolé ; enfin, bref imaginer quelqu'un qui ne parle jamais qui soudain n'en finit plus de parler. Un scientifique s'occupa de le calmer pendant d'une équipe regardait ce qu'ils pouvaient faire.

Après être arrivés à la conclusion que le bijou de départ avait un défaut de fabrication, les scientifique lui mirent un nouveau bracelet. Alec promit de faire attention et c'est ce qu'il fit pendant deux semaines. Puis son attention se relâcha. Et au détour d'un immeuble- vu qu'il rasait souvent les murs-, il voulut éviter la collision avec un enfant qui n'aurait pas survécu au choc et s'encastra dans le mur.

Retour en panique au centre de recherche, avec le second bracelets en miettes. Les scientifiques n'en revinrent pas. Le défaut de fabrication fut rejeté et on lui demanda pour la première fois son type et son matricule. En bon prisonnier, Alec avait tout mémorisé et les leur donna. On le fit patienter dans une salle d'attente déserte le temps de prendre connaissance de son dossier puis une jeune femme en blouse vint le chercher.

- Suivez-moi je vous prie.

Alec suivit sans rien demander. Mais en voyant qu'ils passaient plusieurs couloirs il se dit qu'il s'était vraiment attiré des ennuis et il soupira en tirant de plus en plus la gueule, même si sur son visage on ne voyait pas plus que de la neutralité. Tout était si blanc qu'il en avait mal aux yeux et le stressait un peu mais il continua de suivre jusqu'à ce qu'elle s'arrête devant une porte, l'ouvre et l'invite à entrer.

- Veuillez patienter. Quelqu'un viendra bientôt vous voir.

Bien sûr cela aurait été trop aimable de lui dire qui viendrait et combien de temps il aurait à attendre. Mais Alec ne dit rien et s'assit sur l'une des deux chaises séparées par une table. En espérant ne pas avoir à attendre trop longtemps. Parce qu'à trop attendre il allait devenir nerveux, et quand il devenait nerveux, il cassait des choses sans faire exprès -il n'avait pas besoin d'être nerveux pour cela me direz-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Ven 4 Déc - 19:18

"Professeur!!"

Muraki leva les yeux de son écran de surveillance, pour intimer le silence à cette femme bruyante. Franchement, qui avait la bonne idée de lui en coller une basque alors qu'il ne supportait pas ces choses inutiles de l'espèce humaine. Il reposa les yeux sur son écran de contrôle qui clignotait en rouge. Ah le rouge...c'était une couleur magnifique. 

"Pro...professeur...je"

"Mais enfin, qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans "silence"?" demanda-t-il visiblement et audiblement agacé. 

"Mais c'est que...un détenu est arrivé avec son bi-loc brisé et..."

"Je suis au courant, ce n'est pas de mon ressort. Aprésent, aller voir ailleurs si j'y suis..." dit-il en lui indiquant la porte d'un geste qui se voulait gentil et poli. 

Il était au courant que le nouvel arrivant de l'île jaune. Et peut après une chute avait fait que son bijou de localisation s'était brisé. C'est d'ailleurs pour cela que son écran clignotait en rouge. Mais ce n'était pas son domaine de jouer les bijoutier. Non lui lui ce qui l'intéressait chez ce jeune homme, c'était l'absence totale de donnée epidermique, l'absence de prélévement sanguin depuis de longues années...l'homme de science qu'il était n'en avait que faire ce bijou qui permettait simplement de garder en laisse les plus dangereux des criminels présent dans cet endroit. 

Pourtant quelques jours plus tard...le manège recommença. Et cette fois ce n'est pas l'agaçante secrétaire du centre de recherche de l'île jaune, qui vient le déranger pendant qu'il travaillait sur un cas assez...personnel dirons-nous. 

"Docteur! Nous savons que ce n'est pas votre domaine, mais nous ne savons plus que faire avec ce cas..."

Muraki poussa un long soupir. Il termina tout de même son calcul de probalité sur sa belle feuille blanche, puis referma le lourd dossier, CONFIDENTIEL, disait celui-ci. 

Il se leva, ôta sa blouse et en enfila une autre. Il attrapa ses lunettes qu'il plaça sur son nez, et sorti de son laboratoire. Il parcouru les longs couloirs sans vraiment se presser, jusqu'à arriver devant l'endroit où on avait "parké" le jeune homme, dit "le cas difficile". Dès qu'une erreur se glissait quelque part, ils étaient tous perdu et stressé...ils ne tiendraient pas longtemps dans cet endroit en se prenant autant la tête. 

"C'est donc toi, "Le Grizzly"? " demanda le chercheur d'une voix calme
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Ven 4 Déc - 20:36

Alec commençait à trouver le temps long. Il se tournait lentement les pouces, la chaise loin de la table afin d'éviter toute casse supplémentaire. Il soupirait ses pensées ressassant des jungles de pub débiles.

Quand la porte s'ouvrit enfin, le jeune homme se redressa sur sa chaise et posa ses mains sur ses genoux posément, sans gestes brusques. Il inspira puis regarda le scientifique.

"Matricule 76DF-3GN321, Alec Johnson, monsieur. Le Grizzly est un... surnom. C'est comme ça qu'on m'appelle parfois."

Alec déglutit. Il n'avais jamais aimé les gens en uniformes, et les blouses le rendaient nerveux. Il détourna rapidement le regard pour baisser les yeux sur ses pieds puis sur ses mains. Il commença à se les frotter mais sa peau était loin d'être moite. Il continua de s'agiter doucement puis il lâcha la question qui lui brûlait les lèvres.

"Je vais avoir des problèmes ? A cause des bi-locs cassés ? Comme je l'ai dit à l'autre doc j'ai pas fait exprès... Y aurait moyen d'avoir autre chose qu'un bracelet ?"

Alec respirait de façon inégale.

"Parce que je suis maladroit, et que les boucles d'oreilles c'est juste impossible."

Il ne savait pas ce que le doc en face de lui pouvait savoir sur lui mais à s'entendre parler comme ça, il s'agaça et se tut et crispas ses mains sur ses genoux. Puis il attendit que le gars en blouse blanche réagisse.
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Mer 22 Juin - 1:36

[HJ: J'ai énormément bouder le forum...je pense que ça s'est vu...mais je suis de retour, XD]

Muraki s'était avancé lentement jusqu'à ce "cas difficile" qui semblait plus stressé qu'un rang S parqué dans une cellule et très proche de subir le dernier voyage. Et pour ce qu'il en savait...ce petit était classé assez bas dans l'échelle de dangerosité..pas de quoi en faire tout un drame pour une simple histoire de bi-loc cassé...même à plusieurs reprises.

Le chercheur, s'était arreté devant lui, s'adressant au jeune homme sur la base de son surnom. Muraki savait TOUT ce qui se passait sur l'archipel. TOUT était même un bien faible mot. On pourrait même dire qu'il en était le dirigeant officiel depuis quelques mois maintenant, alourdissant sa charge de travail déjà conséquente...comme s'il n'avait que ça a faire. Bon d'accord, aller s'occuper de certains cas l'amusait énormement, juste pour voir la détresse sur le visage des personnes qui l'avait demandé. Il n'agissait pas pour autant pour faire évoluer la situation.

Le jeune homme releva la tête doucement, puis posa ses mains sur ses genoux avant de débiter ce qu'on avait du lui apprendre à dire. Comme s'il retenait les numéros de matricules de tous les détenus...bon d'accord, il les retenais tous, sans exception...mais quand même. Enfin il se présenta correctement. Mais franchement, un gamin aussi bien elevé ça frisait la louchitude...mais non...son dossier était assez peu founis...il était là parce qu'il était différent, et qu'on a peur de ce qui était différent...C'est comme ça que le voyait Muraki...

Il ne lui tendis cependant pas la main. Mais pas par peur, non Muraki ne serait jamais la main de personne...C'est plein de microbes et les contact avec la peau chaude le dérangeait. Alors il se contenta de hocher la tête.

"Je sais tout cela. Mais ce surnom te ressemble peu lorsque l'on te voit"

Il ne se moquait, pas plus qu'il le rabaissais. Il connaissait son dossier, il savait qu'il méritait son surnom...tout comme lui méritait le sien.

"Je suis Muraki, scientifique en chef et dirigeant de Central"

Et si avec ça il commençait pas a paniquer...le dirigeant de central, chef de la section scientifique en personne qui venait s'occuper de son cas.

"Des problèmes? Si vous êtes ici c'est que vous en avez déjà beaucoup plus que la plupart des gens..."

Trois options pour ce cas. Les bijoux étaient fabriquer par une équipe de nouveau qui marchaient à coté de leur pompes. Alec l'avait retiré et cassé volontairement. La matière même du bracelet était de mauvaise qualité. Cependant les trois options lui semblaient à la fois vraies et fausses. Quel dilemme intéréssant.

"Je sais que la volonté de briser le bi-loc n'y était pas, tu te doute bien que nous sommes préparés à ce genre de situation...enfin certains le sont mieux que d'autres"

Muraki, fit semblant de refléchir quelques secondes.

"Mais je t'en prie, suis-moi dans mon bureau ce sera mieux qu'en plein milieu du couloir"

Et il lui tourna le dos, en repartant tranquilement dans les couloir pour le prédeder. Il ne semblait avoir peur de tourner le dos à un détenu, quelque soit son rang, et ce malgré l'absence de bi-loc.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Mer 31 Aoû - 11:24

Alec n'était pas à l'aise. Pas à l'aise du tout. Les locaux étaient trop blancs, trop propres et toutes ces blouses blanches augmentaient sa nervosité. Il se frottait les mains, se frottait les genoux. Il avait qu'une envie : se barrer. 

Puis celui qu'il attendait arriva. Enfin, il supposa jusqu'à ce que les présentations soient faite. Le nom ne lui disait rien. Le titre lui paru ronflant. Alec soupira toutefois. Qu'un chef de section soit obligé de faire le déplacement, c'était vraiment son jour de fête. Allez directement à la case prison, ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 000 euros ? 

Alec haussa les sourcils, seule preuve d'émotion depuis l'arrivée du scientifique. Qu'il le suive comme ça ? Sans menottes -non pas qu'elles soient utiles et encore moins efficaces- ; sans escorte et sans gardien ? Alec ne put s'empêcher de regarder autour de lui. Il renifla méfiant. Il n'y avait pas de doutes, c'était à lui que Muraki parlait, et à personne d'autre. 

"Ok."

Le grizzli se leva avec précaution, les mains doucement posées sur les accoudoirs. Les pieds raclèrent le sol. Alec soupira puis regarda le scientifique. Le trajet jusqu'au bureau n'était-il qu'une ruse ? Dans le doute, le jeune prisonnier suivit Muraki, se demandant silencieusement, les mains dans les poches, à quelle sauce il allait être mangé.

[désolée pour l'attente, je ne boudais pas le forum mais le rp en général mais ça semble revenir]
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Mar 11 Oct - 20:06

Il précéda le jeune homme dans une succession de couloirs, tous blancs, tous silencieux, et tous identiques. C'était à se demander comment on pouvait bien faire pour ne pas se perdre dans un complexe pareil. Mais peut-être que certains palerait de sens de l'orientation, d'autres dirait que le scientifique n'était pas humain...Et ils auraient tous raison.

Muraki ouvrit la porte de son bureau, y entra et laissa passer le jeune homme. A l'intérieur, il n'y avait pas plus de couleurs qu'à l'éxtérieur. Un parc avec deux lapins, dont le noir était peut-être la seule tâche sombre au milieu du vert des plantes, du bleu du ciel au dehors. Muraki indiqua un fauteuil à Alec, avant de se diriger vers son bureau, pour poser les dossier qu'il avait à la main. Il n'en garda qu'un, celui de jeune homme. Il ne l'ouvrit pas, c'est lui qui l'avait redigé, il n'avait pas besoin de l'ourir pour en connaître le contenu.

"J'ai eu vent de tes mésaventures avec les bi-locs" commença le chercheur.

Il posa son regard gris sur celui d'Alec. Celui de Muraki était presque amusé, et d'ailleurs il souriait même un peu. A dire vrai, Alec n'avait pas vraiment besoin de bi-loc, il n'était pas vraiment un gamin dangereux, et surtout il ne voulait faire de mal a personne. Mais la règle de la maison était intransigeante, c'était un bi-loc ou la salle au fond du couloir. Même les exilés volontaire, même les gens ayant un casier judiciaire aussi vide que le regard du gamin qui lui faisait face en possedait un.

Alors ça va de soit, le bracelet ne convient pas. Les modèles piercing non plus. Muraki observait le jeune homme. Il passait en mémoire les type de bi-loc qu'il pouvait proposé.

"Soyons d'accord, tu n'auras pas de problèmes pour ça, et encore moins parce que je suis venu m'occuper de toi. Les gens, même ici, sont vite depasser par un petit cailloux qui n'est pas a sa place..."

Et ils sont capables de faire une montagne d'un tas de cailloux de surcroit. Jimmy faiait une depression à cause de roi Noir. La sécrétaire -inutile- perdait ses cheveux dès qu'un écran de signalement indiquait une erreur.

"Ce qui m'interesse chez toi, c'est ton absence de données epidermique, genétique et sanguine, plus que cette histoire de bi-loc..."

Il s'addossa au fond de son fauteil, en croisant les mains sur ses jambes, elles-même croisées.

"Mais puisque c'est obligatoire, il va falloir te trouver un autre trype de bi-loc. Plus souple, plus maléable."

Le chercheur avait une petite idée. Quant à savoir si celle allait fonctionner. La bi-loc, c'était clairement pas son domaine. Ceci dit, il fallait bien qu'il gère aussi ce coté du projet, inon cela ne servait à rien qu'il en soit le seul et unique dirigeant encore capable de reflechir de manière claire.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Ven 14 Oct - 11:33

Tous ces couloirs, tous ces croisements. Alec était perdu. Et cela ajoutait à son stress. Il était coincé à l'intérieur de ce bâtiment qu'il ne connaissait pas en compagnie d'un haut gradé qui se fichait de la sécurité comme de son premier cobaye et qui ne pipa mot en chemin. JACKPOT ! 

Alec se rassurait comme il le pouvait. Il ne savait plus à partir de quel moment il avait commencé à compter ses pas. Mais en arrivant dans le bureau du doc, il marmonnait nombre après nombre sans même enregistrer dans sa petite boite crânienne où il en était. Quand Muraki lui proposa le siège, Alec se dandina un peu près de la porte avant de se décider à aller s'asseoir. Il observa tous les faits et gestes du doc, son corps tendu, près à réagir à la moindre agression. 

Alors même que leurs yeux se croisaient, le Grizzli détourna le regard. Il n'aimait pas regarder les gens dans les yeux. C'était peut-être stupide mais cela le mettait en mode combat. Parce que les seules fois où il regardait les gens dans les yeux, c'était quand il se battait pour gagner et cela son corps l'avait enregistré.

Donc voilà le jeune homme le regard fuyant, écoutant simplement ce que Muraki avait à dire. Il fut rassuré de savoir qu'il n'aurait pas de problème avec l'autorité suite à la destruction des Bi-locs et un léger et discret soupir de soulagement lui échappa. La suite en revanche, le fit grogner. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Qu'il allait servir de cobaye ? Subir une nouvelle batterie de tests ? 

Sincèrement, ça ne l'enchantait pas. On l'avait suffisamment pris pour un monstre avant qu'il en arrive là. Une petite voix lui rappela ensuite que c'était probablement sa punition pour avoir tuer un flic. Et là son cerveau s'éteignit en partie. Il abandonnait le combat perdu d'avance. 

"Qu'est-ce que vous attendez de moi ?" demanda Alec d'une voix monotone et soumise.
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Lun 29 Mai - 15:50

[HJ: Je sais pas si tu es toujours des notres, mais je réponds quand même. J'ai eu pas mal de soucis perso, et de santé également. Puis le concours et les axamens se sont enchainés et j'ai pas vraiment eu le temps de penser au RP, je reprends du service, même si je ne pense pas que cela soit très "utile"!]

Muraki observait le gamin sans un moment. Il avait hésité à s'assoir, puis avait finalement accepté la proposition. Il ne savait pas pourquoi il l'était là, et même s'il s'ne doutait il n'en était pas vraiment sur. De plus que le dirigeant du projet en personne vienne le chercher n'était sans doute pas pour le rassuré. Et cette petite touche de panique, était très appréciable aux yeux de Muraki. Ce dernier aimait bien trop le pouvoir qu'il avait sur les autres, et les réactions que son nom pouvait déclencher.

Mais lui n'avait eu aucune réaction, une simple étincelle au fond du regard, et une tas de question concernant les éventuels problèmes qu'il pourrait avoir. Muraki l'ayant rassuré sur ce point, le gamin s'était enfermé dans un profond mutisme et avait accepté de le suivre. Pas de menotte, pas de sécurité...Muraki n'était pas inconscient, il savait que le gamin ne lui ferait rien, et que même si il tentait quelque chose, il n'avait "rien" a craindre. Cette auto-suffisance en enervait plus d'un dans le complexe, mais tous savait qu'il avait raison. Alors on ne lui disait plus rien, on venait simplement le déranger tout le temps pour des choses qui normalement n'étaient pas de son ressort.

Alec, le gamin, le grizzli...peu importait au scientifique comment il se nommait, mais ce dernier ne soutint pas son regard. Regard fuyant donc. Muraki le nota dans un coin de sa tête, d'aller etudier plus en profondeur cet aspect de la personnalité du petit, pour parfaire la connaissance de son cas. Il nota egalement le discret mais bien présent soupir de soulagement, mais resta imperturbable, comme s'il ne l'avait pas entendu. Il ne s'était pas déplacé pour annoncer a Alec qu'il allait faire de lui sa nouvelle poupée gonflable pour des expériences toutes plus tordues les aunes que les autres, il avait Hadès pour ça, pour le moment.

Le grognement lui par contre arracha un sourire au scientifique, qui posa le dossier d'Alec sur la table, ouvert bien en evidence, pour ce que cela pouvait vouloir signifier. Il ne perdit pas son sourire tandis qu'il observait la resignation se peindre sur les traits du jeune homme en face de lui.

"Cette résignation est presque décevante..." dit-il de but en blanc.

Un cobaye résigné ne donnait jamais de bonnes donnée,s puisqu'elle était totalement conforme aux prévisions effectué en amont. Muraki n'était pas les proie facile et les cobaye resigné.

"Ce que j'attends de toi n'est pas une récompense ou une punition pour ce que tu as pu faire pour arrivé ici. Je m'en moque bien d'ailleurs de ce détail, je ne passe pas mes journée à observer les faits et gestes de chaque personne sur cette île"

En fait...les bi loc servaient à ça. Mais a dire vrai, il se moquait un peu de ce genre de détails. Lui il avait une idée en tête, et il passait la majeur partie de ses journées dans un laboratoire scientifique. Il était le chef de cette section, le titre ronflant de chef de projet ne lui avait été servit sur un plateau que peu de temps auparavant, lui offrant le droit de faire ce qu'il voulait de chaque personne sur cette île. Mais le projet avait pour but d'aider a une réinsertion des criminel les plus dangereux, et d'offrir aux alters une "nouvelle vie", avec un semblant de liberté.

"Mon but est d'obtenir des données sur ton génome, sur la construction de ton squelette et sur ton corps en général.Mais pour cela j'ai besoin que tu sois libre, et en confiance. Tu n'es pas un cobaye de laboratoir, j'ai dejà ce qu'il me faut dans ce domaine. Donc ne soit pas aussi resigné. La question que je te pose est de savoir si, toi tu es capable de faire sur ta propre personne quelques prevelement que nous sommes, nous, incapable de faire a cause des défenses naturelles de ton corps"

Il se leva, pour aller chercher dans la petite pièce secondaire, une bouteille d'eau fraiche et deux verres. Il les posa sur la table, et remplis les deux. Il porta le sien à ses lèvres, et but deux gorgée, prouvant ainsi qu'iln'y avait pas de substance bizarre dans l'eau, même si avec son immunité aux toxines, ce n'était pas vraiment un facteur de sincérité...

"Et d'autre part, vu que je ne suis pas, normalement, affecté aux bi-locs, j'aurais besoin de savoir si hormis les pendants d'oreilles et les bracelets autre chose à deja été porposé pour ton cas"
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Mar 1 Aoû - 19:07

Alec n’était pas là pour être combattif. Il avait cassé son bi-locs. Il avait pris l’initiative d’aller voir les autorités avant que les autorités ne viennent à lui. ET là il se retrouvait perdu au milieu d’un complexe avec le chef des chefs de la recherche. Très engageant comme situation. Mais Alec se maitrisait. Il voulait éviter les ennuis.
 
Sauf que… le commentaire de Muraki le fit tiquer. Une veine battit sur sa tempe. Qu’est-ce que ça voulait dire ça ? Puis l’explication l’apaisa. Il tomba des nues. En fait… Il n’était pas si terrible ce Muraki finalement. Enfin, il n'inspirait pas vraiment confiance, mais il ne le mettait pas non plus hors de lui alors... Puis ce n’était pas mal non plus comme idée. D’en apprendre plus sur lui. Peut-être qu'il trouverait le moyen de ne plus tout casser sur son chemin. Et c'était une bonne chose non ?
 
Alec se racla la gorge avant de prendre la parole.

« J’ai jamais essayé. Enfin… oui mais non. Euh… »

Paye ton éloquence. Sans méfiance, il but le verre d’eau quand il lui fut offert puis recommença.

« Je saigne seulement quand je me mords la joue quand je mange. »

Il n’a pas Bac +5. Faut pas lui en vouloir. Il n’a jamais fini l’école. Du coup, pour les conclusions, à vous les studios. Enfin, à Muraki de faire ses trucs de scientifiques. Mais Alec était très coopératif là. D’ailleurs il activa sa mémoire pour répondre à la question.

« Euh, non, on m’a rien proposé d’autre… Puis qu’est-ce qu’il y a en dehors des bracelets et des colliers ? »

C’était une vraie question intéressée. Et ça s’entendait dans sa voix. Une autre question passa ses lèvres sans qu'il y pense. 

« Comment ça va se passer pour les tests ? Il faudra que j'aille quelque part ? Ou je fais des trucs de mon côté et je dois vous dire ce que ça fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Lun 28 Aoû - 10:34

A sa place d'autre aurait deja essayé de s'enfuir, en courant, en essayant d'arracher les portes. Sauf que manque de peau pour eux, cette situation était prise par le système de sécurité générale comme une tentative d'évasion, et les conséquences pouvaient être très lourdes...alors heureusement, le gamin en face de lui avait eu une réacton calme et posée. C'est encore moins rassurant de savoir ce genre de chose, mais on s'amuse comme on peut. Et Muraki avait des distraction très particulière...un peu trop des fois pour ceux qui travaillaient avec lui et qui ne savaient plus sur quel pied danser.

La confiance n'était pas le premier terme qu'on allait associer a Muraki. Agaçant, profiteur, méprisant, sur de lui...des tas de trucs qui n'allaient pas forcement de pair avec la confiance et la loyauté. On savait beaucoup de chose sur le scientifique, mais ce que concernait sa vie avant d'arriver sur l'île était classée "top secret", de même que son rang de danger.

Il écouta le jeune homme essayer tant bien que mal de répondre à ses questions. Il ne cessait de l'observer, ces moindre réaction, ses absence de sentiments, tout pouvait être utile aux yeux du chercheur.
Mais la réponse qu'il lui fourni n'allait pas grandement l'aider. S'il ne saignait que l'orsqu'il se mordait l'intérieur de la jouer ils n'allaient pas aller bien loin sur le chemin de collecte des donner. Enfin cela dit, si ça ne cicatrisait pas desuite, et qu'il pouvait leur fournir un echantillon, même sur du papier, Muraki pourrait très bien se debrouiller avec.

"Ce n'est pas grand chose, mais hauresement je suis très doué quand il s'agit de faire parler les échantillons. Si ta cicatrisation est assez lente pour que tu sois en mesure de me fournir même un embryon d'échantillon sanguin, c'est déjà ça"

Mais voila qu'arrivait enfin la question la plus important de cet entretien. D'ailleurs elle fit sourire le scientifique. Qu'est-ce qu'on pouvait lui proposer d'autre plutôt qu'un simple collie, une pair de boucle d'oreille ou un bracelet hein?
C'était raffraichissant de voir tant d'ignorance chez un garçon qui avait pourtant été considérer comme dangereux dans le monde extérieur. Enfin a l'extérieur tout ce qui n'était pas humain était dangereux, et les criminel les plus dangereux, souvent s'ennuyait de cette course pourquite avec la police, il en savait qelque chose l'homme en blanc.

Il ôta ses lunettes, qu'il plia soignesement et posa sur le bureau. Avant regarder Alex. Sa vision était flou, comme toujours depuis des années, mais il le voyait tout de même assez bien pour lui adresser un sourire et que le jeune homme ne se doute de rien en le regardant.

"L'avantage des bi(locs, c'est qu'ils peuvent prendre n'importe quel forme, tout en s'adaptant à son porteur, lorsque nous avons trouvé le modèle qui lui convient le mieux. Ces lunettes que je viens de poser par exemple, sont un exemple de bi-loc. Le seul inconvienient est que l'on puisse le retirer relativement facilement. Mais je porte un autre bi-loc sur moi, les gens sont pour la plupart incapable de l'identifier si je ne m'amuse pas avec."

C'éait son petit jeu favoris, d'essayer de faire deviner ou se trouvait son vrai bi-loc. Parce que oui, comme tout un chacun sur cette île, il en possedait un aussi. Il faut montrer l'exemple n'est-ce pas? Après, vu qu'il était presque le créateur de ces petits bijoux technologique, il ne fallait pas compter que le sien fonctionne comme ceux des detenu surveillées evidement.

"Pour la petite infos banal, les bi-loc sont un amas de nano-machine très perfectionné...on a choisit d'en faire des bijoux de localisation, pour le coté pratique mais un cheveux, un ongle, un morceau de peau peuvent suffir a créer un bi-loc. Tu n'es pas un jeune très dangereux, ta surveillance n'est pas obligatoire, mais les règles sont les règles"

Il s'avança vers son bureau, recupera ses lunettes qu'il glissa dans la poche de poitrine de blouse blanche, et posa les coudes sur le bureau, puis appuya sa tête sur ses mains en coupe.

"Te concernant, le problème est peut-être simplement matériel. Si c'est la matière même du bi-loc qui pose problèmes, un matière plus, souple, plus maléable mieux conçu pour resiter aux choc même les plus violents devient enterriner le problème"

Ca l'amusait de jouer le grand scientifique en chef, mais normalement il ne gerait pas les problèmes posés par les bi-loc, lui son domaine c'était la génétique, les équation douteuse comme le cas d'Hadès. Mais puisqu'il était le dirigeant en chef de l'île depuis un petit soucis de pétage de plomb d'un de ses collègue,et ami, il devait bien se plier a ce qu'on attendait de lui...De temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Lun 28 Aoû - 15:39

Malgré le maigre intérêt que Muraki avait suscité en Alec, se sentir autant observé au cours de l'échange question-réponse le dérangeait. Il se sentait hypersurveillé et ça le rendait nerveux. Cependant avec son expressivité faciale entre plus maigre que son intérêt, c'était difficilement remarquable. Sauf si on connaissait Alec quand il était détendu. Alors, seulement alors, on pouvait voir la tension sous son armure, au niveau du cou. 

Il fallait qu'Alec pense à autre chose pour se détendre. Mais s'il faisait ça, il n'allait plus rien comprendre à ce que disait Muraki. Alors il resta tendu, attentif. Alec réagit tout de suite après sa théorie. Il était tout à fait disposé à faire ce qu'il fallait faire immédiatement et ne pas remettre les hypothèses à plus tard. 

-Trop de blabla pour pas grand chose ! Si le doc voulait un échantillon fallait le demander directement !-
"Vous avez un truc pour prendre un échantillon ?"

Entendez seringue, bâtonnet, tige du type prélèvement salivaire. Alec n'y connaissait pas grand chose. Tous les trucs scientifiques ne l'intéressaient pas. Il préférait les domaines plus humains, l'histoire, les langues... Ce qui n'avait aucun rapport avec ce qu'il se passait. 

Alec regarda Muraki retirer ses lunettes avec la même expression qu'un poisson échoué sur le sable. Mais une petite lueur éclaira son regard quand il fallut réfléchir à un nouveau bi-loc. Il ne chercha pas du tout à savoir où se trouvait le bi-loc du doc, parce qu'il n'en avait rien à carré du doc -sans offense mais ils n'avaient pas gardé les cochons ensemble-. Alec se demanda pourtant très brièvement pourquoi Muraki en portait un aussi. Il lui semblait pourtant que seuls les criminels en portaient. Cela lui paraissait bizarre.

La question ne fit que traverser son esprit. Alec n'y prêta pas plus d'attention et tenta d'imaginer un produit qui résisterait aux chocs. 

"Un truc comme du caoutchouc ? Ou l'espèce de mousse qui protège les jouets pour enfants ? ça marcherait ?"

Mais par un détour de son cerveau, un lien se fit entre les questions et les évitements. Alec se redressa, s'appuya à la table les mains à plat sur la table. 

"Vous m'avez pas dit ce que je devais faire pour les tests. Ni où ?"

Comme si son cerveau se remettait à fonctionner, les idées s’enchaînèrent et Alec n'attendit pas pour faire partager ses conclusions.


"Est-ce que ça veut dire que je vais rester enfermé ici ?"

Cette idée le rendit triste et pour une fois cela se vit clairement. Il n'avait pas envie de rester enfermé. Il aimait bien se balader dehors, regarder le soleil se coucher ou se lever, selon son cycle de sommeil. Il aimait aller faire ses courses à la petite épicerie et rendre de petits service à l'épicier. Alec fixa Muraki en attendant sa réponse comme un enfant impatient.
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Sam 2 Sep - 20:08

Il y a des tas de manière pour un être humain qui ne l'est pas vraiment de sentir le trouble ou la tension chez une tierce personne. Alec avait beau être une page vierge de sentiments ou de réaction, il n'en restait pas moi un être vivant que le corps pouvait trahis auprès d'un alter. Mais puisque officiellement, Muraki était un humain juste un poil différent d'un autre, il ne dirait rien à ce pauvre petit homme. 

Au bout de quelque minutes il fini par cesser de le fixer comme s'il était un spécimen de recherche très rare qu'il aurait adoré examiner sous toutes les coutures. Il fallait reconnaitre que n'importe aurait trouvé ça genant -sauf Muraki- mais il était un scientifique, il avait des tares lui aussi. 

La question du jeune homme lui fit lever un sourire, fit fleurir un sourire, puis le chercheur se mit a rire. Comme quoi, souvent on parlait beaucoup pour ne pas poser les question, mais c'était mieux ainsi. Ce n'était pas un prelevement forcer sur la personne d'Alec, et le fait qu'il fasse lui même ses prises n'était pas un problème en soi. Reculant sa chaise, qui roula doucement en arrière, l'homme en blanc se leva, glissa une main dans sa poche, et tourna le dos a Alec, pour aller ouvrir la porte qui se trouvait derrière lui. Il ouvrit un tiroir, et revint seulement quelque minute après, constatant qu'il ne lui avait pas faussé compagnie. N'importe qui se sencé aurait prit la fuite à ce moment la. Mais il était plus intelligent qu'on pouvait le croire. 

"Voici les gants, et de quoi prendre les échantillons" dit-il en posant devant le jeune homme, une pochette fermée contenant de quoi faire un relevé salivaire, et une petite seringue. 

Un nouveau sourire effleura les lèvres de Muraki, alors qu'il remis ses lunettes sur son nez. Soudain sa vision devint plus clair. Alec avait cesser d'être un amas de pixels flous en face de lui. Puisqu'il ne posait pas de questions, il ne revint pas sur son propre port de bi-loc, mais se mit a reflechir en se frottant doucement les mains. Il passait en revue les compositions de chacune des deux matières que le jeune homme venant de lui proposer. Dans son esprits defilait des formules chimique sur la composition de ces matières, a laquelle il ajoutait l'élément necessaire à la localisation. 

"Le caoutchou pourrait être une matière utilisable, mais pas le second, bien trop fragile et friable pour être manipulée en laboratoire."

Et tandis qu'il lui repondait, Alec se leva, faisant sans doute sans le vouloir, claquer ses mains sur le bureau du chercheur. Ce dernier ne bougea pas d'un cil, mais leva la tête vers le jeune homme.
L'expression de detresse et de tristesse absolue qui se lisait sur son visage était drolement appetissante.  

Il le regarda un instant, puis posa ses bras le long de ses accoudoir, avant de lui répondre. 

"Inutile de t'affoler ainsi..."

Mais cette angoissa qui l'avait assaillit était si gouteuse sur la langue, que pendant un instant le chercheur avait vu le gamin en face de lui différement. Mais il avait rendormi la bête en lui, Alec n'entrait pas dans ses listes de toute manière. 

"Je te l'ai déja dit, tu n'es pas un cobayede laboratoire, je n'ai pas besoin que tu sois enfermé entre quatre mur pour obtenir ce dont j'ai besoin. De plus si tu es capable de nous fournir les échantillon dont nous avons besoin, il n'y aura pas de test. Quand à ceux necessaire pour le bi-loc, il se fera dehors sous le soleil, si la mantière n'est pas assez resistante, tu viendra me voir dans mon laboratoire dans le quartier jaune"
Revenir en haut Aller en bas
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   Dim 29 Oct - 12:13

Alec le regarda faire, attentif malgré son immobilité. Il sentait son coeur battre rapidement, prêt à n'importe quelle réaction. Ce qui le mettait un peu plus sous tension. Ce qui d'expérience n'était pas vraiment une bonne chose. Vu qu'Alec était plutôt maladroit de base, imaginez donc ce que cela donnait sous tension, hors combat. Bref, cela pouvait vite devenir n'importe quoi. 

Face au test salivaire et à la seringue, Alec prit le test et le frotta à l'intérieur de sa bouche. En revanche, il ne toucha ni aux gants ni à la seringue. Les gants se seraient déchirés à la première tentative d'enfilage et la seringue... Alec frissonna rien qu'en pensant qu'il faudrait se piquer la bouche. Un méchant frisson le fit se secouer. Le jeune grizzli avait vu les ravages de la drogue et tous les camés mourrant à cause de leurs seringues non désinfectées. Il serait incapable d'y touché par lui même. 

Il était tellement accaparé par la pensée de la piqûre qu'Alec n'écouta pas du tout la réponse du Doc à propos de la matière du bi-loc. Et puis il fallait bien avouer qu''il s'en fichait royalement. Ce n'était pas son domaine. Tout ce qui lui importait c'était d'être en règle. D'ailleurs, si au lieu de porter un bracelet ou un collier il se retrouvait avec un piercing, cela lui était égal. Ce qui était tout à fait paradoxal étant donné la technique utilisée pour faire un piercing. Mais Alec était un être paradoxal.

Alec écouta à nouveau Muraki quand il lui reparla des tests. 

"Donc je pourrais sortir après ? Quand vous aurez fini ?"

Le soleil commençait à lui manquer. Et la tension qui le tenait depuis un moment, commençait à grandement le fatigué. Alec ne retint pas un bâillement. Il avait l'air d'un enfant dans ses moments-là, il s'endormait partout et n'importe où. 

Alec se rassit et soupira. Il baîlla encore. A ce rythme, il s'endormirait au beau milieu d'une phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et le prix du meilleur produit revient à ... [Muraki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Prix de l’échec
» Grand Prix du Japon 2016
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Un Prix Nobel Controversé, mais pas Embarrassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Quartier JAUNE :: Centre de Recherche-
Sauter vers: