AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kylian
Dirigeant de Central / PNJ
avatar


MessageSujet: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mar 14 Juil - 11:50

Chronique de oubliés section bibliothèque chapitre 1

ecrit en coopération avec Claudia



Dimitri assis dans la bibliothèque vénérée un jour qu'il s'ennuyait, fit péter une bouteille de plus de la réserve personnelle, qui ne l'était plus tellement depuis qu'il était là, d'Andreas. Après en avoir bu plus d'une bonne moitié (disons même les trois quarts, soyons francs, ne nous déguisons rien.) fut pris de frénésie ou d'envies de suicide pures et simples. Et il partit allègrement le rayon nécrologique, attrapa un livre traitant sur la crémation, l'ouvrit au hasard à la page 66, comme de par hasard, la saisit allègrement entre ses doigts impies, et là comble du blasphème, IL LA DECHIRA!!!! Il savait qu'il était condamné, par les Instances Supérieures, et dans le cas présent, Claudia. Il aurait pu, aurait dû, s'arrêter là, mais l'horreur fut perpétrée, il saisit l'arme du crime numéro un, à savoir une cigarette allumée !Et là, il fit un trou dans le papier, puis deux puis trois, et l'essence divine pratiqua l'auto combustion dans un ultime froissement agonisant!

L'horreur était bien là ! Le pire blasphème commis ! La sentence s'éleva ! Claudia sortit des bois ! Ses cheveux, restés à l'autre bout de la pièce d'avoir couru, claquèrent sur son dos. Ce fut comme une apparition. Il était assis au milieu du banc. Tout seul. Ou du moins elle ne distingua rien à cause des éclairs qu'elle lui envoya des yeux. Avant qu'il ait comprit, elle l'avait saisi par le col et filé une droite puis deux puis trois et ensuite une gauche et son pied droit et lui dit :

- Tu mourras ! Je te traquerais jusqu'à ce que les rats aient pitié de toi ! Tu ne t'en sortiras pas comme ça !

Mais ce n'était pas Dino qu'elle tabassait là. Connaissez-vous la technique ultime de la substitution corporelle? Il l'avait apprise auprès d'Eden. C'était un sac de sable que Claudia tabassait là.
Et Dino, dans tout ca, il était accroupi sur le rebord de la fenêtre, et lui lancait sur un ton méprisant tout en saignant de l'arcade soucilière droite, s'étant pris la première. Il n'était, après tout, pas surpuissant comme son cousin.

- Rectifications! Tu me traqueras jusqu'à ta mort! ET TU NE M'AURA PAS!!!!!

Le sang d'Eden avait parlé. Et lui avait hurlé de fuir avant qu'elle ne se remette, chose qu'il fut avec moult railleries dans le geste.

Le blasphémateur avait osé ! Il avait touché, flambé une page et s'était enfui le lâche! Il ne savait pas de qui il se moquait. Les petites traques miteuses des secrétaires hystériques n'étaient rien comparées à sa fureur. La fureur de Claudia n'était pas quelque chose de rationnel.
Des jours durant elle poursuivit la bête sans qu'il ne la voie. Car elle avait au fond de sa tête tous les faits et gestes des gens qui avaient osé s'en prendre aux oeuvres de SA bibliothèque. Ainsi, jour et nuit elle l'observa, s'enquit de ses habitudes. Après seulement elle le traqua vraiment.

Et tout commenca deux jours après l'Acte. Tout se passa dans le réfectoire!
Dimitri ce matin, pour changer à d'habitude, remédiait à la gueule de bois monumentale qu'il se payait grâce à une autre des techniques empruntées à son maître en la matière. Assis, devant son bol de café, il vida tout un tube d'aspirine et attendit que le nuage atomique miniature qui s'en était dégagé automatiquement se dissipe. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait un mauvais pressentiment. La nuit avait été calme. Trop calme.

Soudain, telle une chauve-souris géante surgie de nulle part, Claudia fondit sur lui. L'infâme tenta de s'échapper d'un habile coup de fouet il fallait l'avouer. Il aggripa le lustre de sa lanière de cuir et s'y hissa. Claudia, tous crocs dehors, bondit sur lui, le transperça et le broya. Le lustre sous le choc tomba s'éclata plus bas sur la tête de Mako-chan qui dessinait les derniers instants de sa vie. Mais Claudia se rattrappa, garda le lustre en main ainsi que la chair d'un bras.

La pauvre enfant était en train de mettre à profit ses deux minutes de pause mensuelles pour dessiner le beau Dimitri pendu à son lustre en bon tarzan des temps modernes qu'il était. Jusqu'à ce qu'il lui arrive dessus. Le dessin s'était alors modifié pour prendre la forme d'un lustre lui tombant dessus, et l'italien au passage avec, puis une louve furieuse avait été incorporée à cet oeuvre en mouvement permanent! Mais ce n'était pas le bras de Dimitri qu'elle machouillait là comme si c'était du tabac à chiquer! La chair était pourrie, avariée, suintante de substances dont nous tairons la nature...
Une expertise nous révela qu'il s'agissait en réalité du bras de Butch, qui lors d'une course poursuite effrénée (nous ne vous expliquerons jamais comment ils s'étaient retrouvés à se courir après au plafond), s'était malencontreusement retrouvé coincé par ce désagréable appendice. Il devait se dégager! Mais Eden continuait de partir.

*Nous nous interrompons pour souligner la haute intensité émotionnelle de cette séquence. En effet, une bande son digne des feux de l'amour est nécéssaire pour figurer la main de Bucth tremblante tendue vainement vers le dos d'Eden s'éloignant dans le soleil couchant. Fin de la séquence émotionnelle.*
Il devait agir, et vite! Une seule solution, c'était l'ablation! Prenant son courage de la main bloquée, et son couteau en dent de dinausore 100% contrefait, il avait alors sectionné le membre! L'hémoragie avait été terrible, et telle qu'il avait alors perdu la maîtrise qu'il execrait sur la loi de Newton, et se retrouva à nouveau livré à la gravité.

C'est alors qu'il s'aperçut d'un membre qui n'aurait normalement pas dû être capable de telles acrobaties dans la réalité s'était lui aussi coincé dans le lustre alors qu'il tombait. Oui ! c'était bien son troisième bras ! Le premier étant d'ores et déjà pris entre les perles maudites du lustre moribond et à moitié arraché par son couteau à six lames ! Quand l'unique morceau qui le retenait encore de tomber dans le vite céda, il ne restait plus pour le retenir que le troisième ! Son troisième bras, le seul, l'unique (oui je sais c'est un peu contradictoire comme réflexion, réfléchissez cinq secondes et vous comprendrez en quoi ce troisième bras était d'une importance si capitale pour le pauvre Butch suspendu là) restait accroché au fil de pêche dont était constitué le lustre à perles.
Butch attendit, et attendit encore que le fil cassât. Mais il fallait savoir que ces fils là n'étaient pas concus pour casser un jour. Certains avaient été utilisés pour la fabrique des filets à Eden, c'était dire. Incassables ces machins. Le seul des deux qui pouvait donc casser était le troisième bras de Butch.
Et dans l'attente d'un dénouement, celui-ci souffrit atrocement les dernières heures de sa virilité. Et soudain tout cessa. Enfin, tout cassa. Butch partit en chute libre vers le sol se retrouvant à l'attérissage sans queue ni couilles, il fallait bien le dire.
C'est suite à cet regrettable incident qu'il se fit greffer un bras et une bite amovibles qui crachaient du feu.
Bien que nous ne le dirons pas clairement pour ne pas choquer les âmes les plus sensibles ayant eu le cran de nous lire jusqu'ici (bravo les jeunes), nous vous laissons deviner la manière dont il comptera tuer Eden lorsqu'il l'aura à portée de main... de canon. De feu... De feu intérieur... Vous aurez compris.
Nous vous raconterons les exploits de cette nouvelle technologie dans un nouvel épisode de la chronique des oubliés. Car pour l'instant, il nous faut revenir à notre histoire.
Claudia, les bras inutiles à la main, la gosse au carnet à dessin assise par terre à côté, l'Infâme appuyé plus loin contre le rebord de la fenêtre. Claudia lui fit un signe de la tête histoire de dire qu'elle savait où il était et qu'ils n'en resteraient pas là avant de repartir vers ses locaux tout en traînant la gamine en état de choc derrière elle. Elle venait de sentir un intrus dans SA bibliothèque. Et maintenant que l'effet de susprise était gâché, elle savait qu'elle ne pouvait l'avoir dans une confrontation directe... Mais il n'avait pas fini de souffrir, oh non, loin de là.

La seule chose qu'elle ne savait pas, c'est que Dino n'avait pas l'intention de se faire traquer par une louve hystérique à cause d'une histoire de papier qui avait dégénéré. Il avait déjà un plan pour se débarrasser d'elle. Non, pas la supression. Nous ne sommes pas des bêtes tout de même! Non, il pensait simplement à une prise d'otage... Et en l'occurence à kidnapper le chèque que son cousin avait signé pour qu'elle puisse aller faire ses emplettes littéraires... Un accident est si vite arrivé, n'est-il point? De la cendre qui tombe au mauvais endroit par exemple... Non, ils n'allaient pas en rester là.


Dernière édition par Directeur Eden le Dim 29 Nov - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mar 14 Juil - 14:53

Du grand n'importe quoi XD !!!! Pauvre Butch ! Je le plains et Claudia par la même occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 13:17

et j'en profite pour faire une formidable réapparition !!

oui, Dimitri est méchant mais il n'est pas de taille face à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Kylian
Dirigeant de Central / PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 13:19

On y crois tous...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 13:30

te voilà toi ! t'as intérêt de lui faire me rendre mon chèque tout de suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Kylian
Dirigeant de Central / PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 13:32

Cours toujours ma belle. Mais je te serais reconnaissant de ne pas flooder là. Cete section n'est pas prévue à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 13:43

ah bon ? on est pas dans une zone de flood intensif ?
Revenir en haut Aller en bas
Kylian
Dirigeant de Central / PNJ
avatar


MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 13:45

M'en fous! >< Va dans le vrai flood, là c'est des délires créatifs XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 14:02

(j'tai grillé)

moi aussi je m'en fous

et si dans le flood on peut plus flooder moi je dis c'est pas cool du tout et ça sert à rien (à peine revenue, déjà elle râle - qu'est ce qui y'a, t'as un problème toi ? - heu... non non, rien, ça va...)

bref, l'un n'empêche pas l'autre
et t'es mal placée pour dire quoi que ce soit.
D'abord !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Mer 15 Juil - 18:36

point pour Claudia directeur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   Sam 15 Mai - 15:51

Si je puis me permettre, ceci est du GRAND délire et je pèse mes mots.
Après je comprends mieux la relation entre Claudia et Dino : c'est... mortel.
Moi je dis, Butch il a pas eu de bol sur ce coup-là.
L'histoire dit pas s'il est comme Claudia à traquer du monde dans Gakuen n'empêche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique des Oubliés. Section bibliothèque.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Section PA ?!
» Section dessin
» Le Manoir Oublié
» La Bibliothèque de Mazarbul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Archives de l'Académie-
Sauter vers: