AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ascension [One post]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hadès
Roi Noir ~ "A"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Monarque Noir
Relations:
Lion ou brebis?: You drool, I rule.

MessageSujet: Ascension [One post]   Sam 9 Juil - 13:17

For the ways that I hurt, while I'm hiking up my skirt.
I am sitting on a throne while they're buried in the dirt.


Assis au comptoir, Hadès scrutait le bar. « La Famiglia » était un bar un peu mal famé mais animé. La peinture délavée des murs et le mobilier vieux de 10 ans laissait à désirer, mais c'était l'ambiance quelque peur chaleureuse et vaguement dangereuse qui rendait l'endroit intéressant. Il passait nonchalamment le doigt sur le bord de son verre, rendant son sourire au grand blond qui tentait vainement d'attirer son attention depuis une vingtaine de minutes. Désolé mon chou, j'ai un truc bien plus important que ta queue ce soir...
Hadès n'était sur l’île noire que depuis une semaine, mais il savait déjà exactement ce qu'il allait faire en y posant le pied pour la première fois. Il s'était baladé, avait visité, observé toute la ville, il s'était informé de la petite hiérarchie de cette île, et il avait fait son plan. La vente d'armes était libre et les balles létales faciles à trouver….Mais il n'en avait pas besoin, lui.


Un autre verre était apparu devant lui avec un clin d’œil du blond. Un Manhattan. Bon goût mon gars… Hadès regarda l'heure sur son téléphone, enfin, celui qu'il avait « pris dans une poche » et avala son verre cul sec. Il quitta le comptoir, non sans déposer un mouchoir avec son numéro dans la poche du grand blond, avec un « Appelle moi » glissé dans l'oreille.
Devant la porte arrière gardée par deux grands gorilles en costumes noirs, Hadès offrit son sourire le plus charmant.


- Messieurs...J'ai une petite affaire à régler avec votre patron...Une affaire privée.


Il posa sa main sur le torse du garde de gauche, jouant avec sa cravate, un air mutin sur les lèvres. Le second se racla la gorge et ouvrit la porte à Hadès. Le « patron » en question avait, à ce qu'il paraît un petit faible pour les jeunes éphèbes peu farouches...C'est fou ce qu'on pouvait apprendre sur quelqu'un en une seule petite semaine. Une pièce rempli de mafieux plus clichés les uns que les autres s'offrit à lui, et, assis sur un bureau au centre, le boss. Hadès n'hésita pas une seule seconde. Démarche chaloupée et assurée, il s'approcha du bureau jusqu'à s'y asseoir sensuellement. A peine avait-il posé ses fesses rebondies sur le bois qu'une dizaine de pistolets se retrouvèrent pointés sur lui.


- Je suis juste venu faire une petite...Surprise à votre patron, dit-il calmement avec un magnifique sourire.

Le parrain haussa un sourcil intéressé et fit baisser les armes. Hadès passa sa langue sur ses lèvres et ira directement s’asseoir sur les genoux du chef de la mafia. Celui ci écrasa sa cigarette dans son cendrier.


- Je pense qu'on a besoin de temps en privé tous les deux…


Hadès remonta sa main le long de son torse jusqu'à poser son doigt sur ses lèvres.


- Pourquoi faire ? On peut leur montrer...Ce qu'il n'auront jamais, susurra-t-il contre son oreille, maintenant appuyé contre lui.


Un large sourire pervers s'étira sur le visage du patron, alors qu'un gêné apparaîtra sur ceux de ses employés. Le boss aimait bien ce genre de petits jeux alors...Autant profiter. Pressant ses fesses contre le bassin du patron, Hadès se lécha explicitement les lèvres et, les yeux fixés sur les employés, embrassa langoureusement leur boss. Ils sourirent jusqu'à ce que leur parrain ne se mette à convulser. Hadès se recula et s'étira lascivement au dessus de cet homme à qui il avait fait boire son sang à travers ce baiser empoisonné. Je suis le plus mortel des coups, mon chou. « Hadès », le dieu des enfers grecs, l’acuité de son propre nom l'avait toujours fait rire.
Ils mirent quelques secondes à réagir, n'arrivant pas à croire que leur boss était mort, écume sur la bouche. Ils dégainèrent tous ensembles. Hadès ricana en descendant du bureau, glissant une cigarette entre ses lèvres et l'allumant calmement. Il se pointa devant celui qui semblait haineux du groupe. Ses yeux vairons brillaient dans le noir. L'autre posa le canon de son arme contre son front, Hadès souriait.


- Chéri, je viens de crever ton boss d'un simple baiser, tu penses vraiment que toi et tes copains vous représentez une menace pour moi ?


Il ria plus clairement et expira la fumée de sa clope. Le doute se lit sur leur visage et Hadès cessa de sourire. Il asséna une énorme claque à l'homme qui le tenait en joue. Il en perdit son arme et posa un genou à terre, surpris par la violence du coup qu'il venait de recevoir


- Maintenant débarrassez moi de ça, dit-il froidement en désignant le corps, sinon il va empester mon nouveau bureau.


La règle des îles était simple : Le seul moyen de devenir un monarque, c'est de tuer le précédent. La loyauté se résume à une paie à la fin du mois.


- Allez, on se bouge le cul où je décide de vous jeter dans le canal avec lui.


Hadès regarda par la fenêtre les lumières nocturnes de la ville et sourit. Maintenant les choses allaient devenir amusantes.

~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
 
Ascension [One post]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» L'ascension du Vendeur de Breloques.
» Ascension Démoniaque
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» [ Partenariat] Star Wars : Ascension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Quartier NOIR :: La Famiglia :: Quartier-Général-
Sauter vers: