AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si ce n'est toi c'est donc ton frère. [RP de lancement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec Johnson
Le Grizly ~ "C"
avatar


MessageSujet: Si ce n'est toi c'est donc ton frère. [RP de lancement]   Sam 28 Nov - 22:47

Zone de Confinement. Cela faisait cinq jours qu'Alec était enfermé là avec un gardien qui le surveillait nuit et jour. Pourquoi ? Pour une connerie, une injustice, une mauvaise réaction. Surtout une mauvaise réaction. Explications.

Depuis son arrivée à Central, Alec s'était tenu tranquille. Il se levait à heure fixe, mangeait à heure, faisait sa promenade à heure fixe, se couchait à heure fixe. Il parlait peu. Le strict nécessaire. Il évitait les gens, évitait les problèmes, respectait les gardiens. En somme c'était un prisonnier sage et docile qui ne demandait rien à personne.

Jeune homme ténébreux, solitaire et plutôt mignon de faciès, les autres prisonniers commencèrent à avoir des vues sur Alec, à le prendre pour cible. Il y eut des regards, des sifflements. Certains tentèrent de l'isoler dans un coin, on tira sur sa combinaison et des phrases types commencèrent à se répéter :

"Tu sais que t'es mignon ? ... Viens donc dans ma chambre ce soir. ... Aller vient avec nous, on va s'amuser. ... Viens là que je te casse les jambes. ... Tu sais que t'as un cul à te faire baiser ?... Etc..."

Pour chaque nouveau cas, Alec soupirait discrètement et s'éloignait ou rejoignait sa chambre. Il n'était pas intéressé par toutes leurs propositions, il ne voulait que la paix. Sauf que son attitude ne fut pas au goût du plus engagé de ses prétendants.

Un jour où Alec sortait des dortoirs, une montagne de muscle l'attrapa par derrière et l'immobilisa. Bloqué était un bien grand mot. Il lui aurait suffit de donner un coup de pied à la muraille qui lui tenait les épaules pour se libérer, mais autant savoir d'abord pourquoi on s'en prenait à lui. Donc en bon pacifiste, il attendit. Il vit deux autres prisonniers en mettre un troisième à terre et le tabasser jusqu'à ce qu'il en soit inconscient, le visage couvert le sang. Alec prit cela pour un avertissement et quand il fut enfin relâché, et que le trio de malabars s'éloigna du pauvre gus à terre, c'est tout naturellement qu'il s'approcha dans l'idée de l'emmener à l'infirmerie. Se faire rouer de coups en bouc-émissaire, Alec avait connu alors voir quelqu'un se faire mettre KO pour le bon plaisir de salopards, c'était normal que ça le touche un peu. Enfin, bref, Alec était aux côtés du blessé quand le prétendant outragé se mit à crier pour onner l'alerte.

"VITE ! AU SECOURS ! GARDIEN ! UN TYPE SE FAIT TABASSER !"

Alec resta comme un con agenouillé près du gars inconscient. Comme il l'avait bougé pour vérifier qu'il était toujours vivant, il avait du sang sur les mains. Aussi, quand les gardiens arrivèrent en courant et le découvrirent, ils sortirent leurs armes -sans savoir qu'elles étaient inutiles sur lui- et le mirent en joue.

"Allonge toi au sol, les mains derrière la tête."

La colère monta rapidement chez Alec. Il avait beau être calme et gentil, fallait pas le prendre pour un con. Il se leva et tourna la tête vers le trio qui venait de le foutre dans la merde. Le bagarreur des rues refit surface et serra les poings. Puis il bougea. Alec courut vers le trio et les massacra rapidement de deux coups de poings chacun, leur brisant les os sans aucun remords. Les gardiens pendant ce temps là ouvrirent le feu, mais toutes leurs balles ricochèrent sur sa peau, réduisant ses vêtements en lambeaux.

Quand ils se rendirent compte de l'inefficacité de leurs munitions ils baissèrent leurs armes et Alec revint tranquillement vers eux s'allonger au sol les mains derrière la tête. Après un temps mort cruellement long, les gardiens lui passèrent des menottes, relevèrent l'agresseur et l'emmenèrent en confinement, étroitement surveillé.

Voilà comment il s'était retrouvé là. Et cela faisait cinq jours qu'Alec dormait, mangeait, restait assis dans un coin de sa cellule puis recommençait son cycle. Cycle qui se trouva interrompu par le déverrouillage de la cellule. La porte s'ouvrit sur un gardien qui s'effaça aussitôt pour le laisser sortir.

- Sors de là le Johnson. T'as été innocenté.
- Par quoi ?
- Oh ! Il parle ! s'étonna un autre gardien.

Ils rirent. Alec soupira, se leva et quitta la cellule, respectant tous les temps d'arrêt entre chaque porte. Sage, gentil et docile comme à son arrivée.

- Ouais et sinon, c'est quoi qui m'a innocenté?
- Les rats de labo ont comparé les impacts de coups et ont conclus que t'avais pas touché au premier de tes collègues.
- C'était pas mes collègues.
- Façon de parler ! Aller ! Dehors et tient-toi tranquille !
- Allez leur dire !
- T'inquiète pas ! Tout le monde connait le Grizzly maintenant.

Alec soupira. Chouette alors ! Si tout le monde le connaissait. Peut-être qu'on lui foutrait la paix après ça.
Revenir en haut Aller en bas
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: Re: Si ce n'est toi c'est donc ton frère. [RP de lancement]   Dim 29 Nov - 18:33

Bonsoir mon petit,

Suite à cet OP des plus intéressant, je peux officialiser ton rang de danger. tu reste fiché en tant que "niveau C", la color Island qui t'es attribuée est : L'île Jaune
Revenir en haut Aller en bas
 
Si ce n'est toi c'est donc ton frère. [RP de lancement]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rumil et Oraphïn
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» Clem Free, frère en service
» Comme les doigts de la main
» recrutement => johnknight (frère de rogueroguerogue2 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Central :: Zone de Confinement-
Sauter vers: