AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Eden Project", sa naissance, sa conception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazutaka Muraki
Scientifique & Dirigeant de Central ~ Rang "X"
avatar


Dossier scolaire
Fonction à Eden: Dirigeant Scientifique
Relations:
Lion ou brebis?: Dominant!

MessageSujet: "Eden Project", sa naissance, sa conception   Dim 26 Juil - 8:45

Chapter One - A new Voice 

Ce que l'on appelle Ground Zéro commence avec une femme. Certains scientifiques en mal d'inspiration ont cru bon de la surnommer Lucy puisque l'on n'a jamais su son nom. 
C'était une femme qui, un jour, a fait exploser Big Ben d'une simple pichenette. Littéralement. Un claquement de doigts plus tard, le monument emblématique de la fierté mal placée anglaise volait en fumée et en éclats. Le choc fut immense, et ce particulièrement parce qu'elle se filma et diffusa son "exploit" sur internet. 
Son discours, depuis, résonnait dans toutes les têtes, sur toutes les chaînes. 
"Hommes et femmes de cette planète. Ce manifeste vous est adressé à vous et vos dirigeants. Aux yeux de vos bien pensants et vos gouvernements, je suis un "monstre". Je suis née avec une capacité qui fait de moi quelqu'un d'exceptionnel. J'ai tenté de vivre parmi vous, des années durant, faisant tout pour paraître normal. J'allais à l'école, aux fêtes, je me suis même mariée. Mais ce n'est pas assez pour vos scientifiques. Quarante ans comme citoyenne modèle n'ont rien changé au fait qu'un jour des gens armés ont débarqué chez moi pour emmener mon enfant dans un centre. Une prise de sang a suffit pour lui ôter toute humanité à vos yeux. J'ai retrouvé ma fille. Les tests lui ont fait perdre un bras et sa santé mentale. Elle pleure toutes les nuits, supplie pour qu'on y mette un terme. Voilà mon message. Vos gouvernements n'ont d'humain que leur visage. Soit, dès à présent, ils révèlent la vérité sur leurs exactions vis-à-vis de ce qu'ils appellent les "alter", les centres de détention, les tests, les exécutions, toutes ces familles dont ils ont détruit l'existence, soit je m'attaquerai à un nouveau monument, et je continuerai jusqu'à ce qu'il ne reste de vos merveilleuses vies bien rangées qu'un petit tas de cendres. Les alter sont humains. Autant que les monstres qui les traquent et les torturent depuis des années, voire même plus. Nous revendiquons ce statut et le réclamons. Ne pensez pas que je suis seule. Les alter sont parmi vous depuis des années, et ils ne vous veulent pas de mal. Ils sont vos fils, vos femmes, vos mères, vos amis. Ils vivent en paix, aussi différents de vous qu'un blond l'est par rapport à un brun. Mon message n'est pas un message de haine. Je ne déclare pas la guerre à l'humanité, au contraire. J'aimerai que l'humanité ne soit plus en guerre contre moi et les miens." 
Il va de soi qu'une telle entrée en matière provoqua nombre de polémiques. Il y eut ceux qui niaient en bloc, les partisans du complot qui hurlèrent qu'ils le savaient depuis le début, ceux qui refusaient d'y croire et criaient au canular... 
Le chaos fut tel que, une semaine durant, tout le monde en parla, puis un crash quelconque dans un coin du monde remplaça cette actualité... pendant une semaine. 
Une semaine plus tard, l'arc de Triomphe de Paris rejoignait l'atmosphère. Un nouveau communiqué de Lucy demandant les mêmes choses circula sur la toile, et on commença à la prendre au sérieux. 


Chapter Two - To war & blood 

L'occasion était trop belle pour les USA de partir en croisade contre les dangereux terroristes. A une vitesse bien trop suspecte, des fichiers médicaux furent mis en circulation, séparant la population entre les "Type 0", des humains au génotype absolument normal, et les "Type X", contenant tous les profils ADN suspects. 
Certains portaient en eux un gène dormant, mais ils furent placés dans ce que l'on appela des zones de quarantaine avec les "Type X" avérés. Très rapidement, ce fut une nouvelle ségrégation raciale. Les X vivaient dans des ghettos à peine salubres qui n'avaient rien à envier aux favelas de Rio de Janeiro. 
Partout dans le monde, le traitement qu'infligeaient les USA à sa propre population ne faisait que soulever le doute et la circonspection. 
Catholiques intégristes et Islamistes se mirent, première mondiale, d'accord sur le fait que ce "type X" était une abomination que le Seigneur ordonnait de détruire. Moins propres que leurs homologues outre atlantique, ce fut une véritable opération d'épuration ethnique qui se mit en place. Le bilan humain fut très rapidement lourd. 
Cependant, ils n'avaient pas prévu qu'ils répondraient. 
Et la réponse fut très lourde. 
La Californie, en moins de trois jours, se retrouva entièrement sous occupation alter, et ils évitèrent le carnage par des prises d'otages répétitives. 
Ailleurs dans le monde, la situation était aléatoire. L'Inde ainsi que beaucoup de pays asiatiques eurent une politique d'intégration extrêmement rapide. Beaucoup de cultures Africaines voyaient les Alter comme des êtres naturels issus des dons des divinités qui les entouraient. Fait surprenant, la Russie intégra très rapidement les alter, créant pour eux un système de contrôle assez strict, mais offrant à cette population particulière des postes dans l'armée et l'administration qui leur étaient entièrement alloués. 
Cependant, le monde occidental vit cela comme la création d'une arme humaine, et le contrôle sur les "êtres différents" se resserra encore plus. 


Chapter Three - Control by knowledge 

Voilà trois ans que les alter soulevaient de vifs débats partout dans le monde. Cependant, une nouvelle fit voler l'ordre mondial une fois de plus. 
Un journaliste plus curieux que les autres découvrit que les USA avaient créé "Lucy". Celle-ci s'avérait être une enfant issue de la recherche sur un nouveau génotype et avait transmis sa particularité à son enfant. De plus, malgré ses protestations d'innocence, la plus grande force mondiale, assistée des autres membres du G8, étaient au courant depuis longtemps de l'existence de ces "Homo Potens", comme ils ont été appelés auparavant. 
Voilà vingt ans que la plupart des Etats tenaient des registres secrets pour traquer et profiler les nouveaux humains qui petit à petit se répandaient dans ce nouveau monde en devenir. Les civils ne croyaient plus en leur police, et les Etats et tribus qui avaient choisi la voie de l'intégration, quant à eux, ne s'en portaient que mieux, dans la mesure où beaucoup des nouvelles habilités de leurs habitants augmentaient la productivité et parfois contribuaient à la recherche. 

Le coup de grâce se produisit lors de l'émergence des deux autres types alter. En effet, après des millénaires à vivre dans l'ombre, vampires et lycans sortirent de l'ombre, annonçant à la face du monde entier qu'ils vivaient en marge des hommes depuis l'avènement des premières civilisations. 
Enclins à la coopération, ils se laissèrent analyser, et même les moins honnêtes des scientifiques se rendirent à l'évidence : vampires, lycans, humains alter, humains normaux ne sont génétiquement différents que d'une once, au même niveau qu'une personne noire l'est d'une personne asiatique. 

L'avènement de ces "pouvoirs" est en réalité la fin d'une longue chaîne d'évolution qui va en se terminant à présent que plus de la moitié de la population porte en elle le gêne dormant. La plupart des états anti-intégration ne purent tenir leur position longtemps. Certaines mauvaises langues mettent cette accalmie sur le succès de la saga Twilight et la bit-lit qui a suivi, corrompant l'esprit de beaucoup de jeunes femmes lettrées, mais, simplement, l'Humanité a réussi à passer outre ses différences et progresser vers l'évolution. 

Si il faut reconnaître un avantage aux événements qui se sont produits, c'est que depuis, le racisme n'existe presque plus. 
Quoi de mieux qu'un alter pour cracher sa haine à l'encontre de l'autre, plutôt que s'acharner sur un noir, un blanc, un arabe?


Chapter four - And now? 

La guerre de l'autre a laissé ses traces. 
Certains pays, bien qu'ayant maintenant signé la convention d'Osaka attestant que les alter ont le même statut que les type 0 et jouissent des mêmes droits, continuent d'avoir une méfiance affichée, qui s'illustre par une bienveillance certaine lors d'attentats anti-alter. 

Le pays en tête de liste de cette intolérance est, sans surprise, les USA suivi de peu par l'Angleterre. Japon, Russie Inde, Thaïlande et Afrique du Sud sont les pays qui, au contraire, accueillent et valorisent les alter. Globalement, nombre de pays pauvres ou en cours de développement ont bien réussi leur transition, exception faite des pays extrêmement religieux, que ce soit catholique ou musulman. Israël, cependant, a considéré que tout juif alter fait partie du peuple juif, ainsi leur intégration se fait sans problèmes. 

Dans les pays où la cohabitation se passe bien, ce sont les alter eux-même qui se sont proposés pour créer une section policière spéciale pour gérer les criminels alter dangereux, estimant que maintenant qu'ils n'ont plus à se cacher, ils peuvent participer activement à la défense des types 0. Cette initiative provient notamment des clans de Vampires et Lycans les plus pro-humains qui travaillent à protéger les intéressés des plus dangereux de leur espèce. 

C'est dans ce contexte que le projet Eden a été créé. 
En effet, les criminels alter ne peuvent être enfermés dans une prison pour type 0. Le risque d'évasion est bien trop élevé. Le projet Eden est un petit archipel placé dans une zone maritime non gouvernementale au beau milieu de l'océan Indien, au niveau de l'équateur. 
C'est, certes, un complexe pénitentiaire, mais les créateurs du projet ont eu à l'idée, dès le début, d'en faire également une terre d'accueil pour les alter qui désirent fuir leur pays, leur famille, voire même des humains de type 0 qui désireraient se faire oublier pendant un temps. 
Afin d'être rentable, le projet Eden est un centre de recherche. Certains pays, très anxieux du devenir de leurs précieux humains, désirent savoir l'impact de la vie en communauté avec des alter, et ont ainsi grassement financé le projet Eden afin que celui-ci étudie de près les effets ou accélérations de l'évolution.

Et Lucy dans tout cela? Elle n'est pas morte, ou du moins le suppose-t-on. Elle a échauffé les esprits pour faire valoir ses droits, elle a réussi a faire ce qu'elle voulait. Des rumeurs disent, qu'elle se trouverait sur l'archipel du projet, d'autres qu'elle se cachent dans un pays pacifique envers les alters, et quelle coulerait une vie tranquille maintenant que la situation est devenue un peu plus stable. Peu de gens croient qu'elle soit morte dans le plus secret et dans l'ombre du désordre politique et des guerres qu'elle a elle-même déclenchés. Elle est le point 0 de toute cette histoire, et nul doute qu'elle en verra surement la fin, où qu'elle soit. Elle est une figure de l'Histoire, et "Lucy" est même devenu un prénom que l'on ne donne plus a la légère en son honneur.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Eden Project", sa naissance, sa conception
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Gotan Project revisite le Tango
» GD 2011 project (big stuff Inside)...
» Salut à tous, ici Rohan-Project !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: 
Avant tout...
 :: Histoire et règlement ...
-
Sauter vers: