AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 déposer le chèque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: déposer le chèque...   Mer 27 Fév - 15:28

Claudia n'avait pas mis les pieds en ville depuis longtemps. Mais ce n'était pas vraiment de sa faute. Elle devait surveiller le trésor qu'il y avait entre les murs de l'institut : sa bibliothèque. Ce n'était pas une mince affaire. Bien qu'elle eût des caméras cachées dans le cerveau, elle craignait bien trop comme l'Infâme Dimitri Alino ne vienne s'empresser d'y mettre le feu. Oserait-il revenir après ce qu'il lui avait fait ? Elle avait mis des pièges, des détecteurs de fumée qui se déclenchaient avant de détecter la fumée.

/PUB/ Vous voulez savoir comment les détecteurs de fumée se déclenchent avant de détecter la fumée ? Contacter EDEN-LAND ! La seule chaîne de produits qui vous permet de réparer la catastrophe avant qu'elle ne se produise. Aujourd'hui, nous interviewons notre toute première fan. Elle a essayé un produit EDEN-LAND et depuis elle ne peut plus s'en passer !

- Jimenez-san, pourquoi avez-vous choisi EDEN-LAND ?

- J'exerce un métier dangereux dans lequel la moindre erreur peut s'avérer fatale, alors quand j'ai entendu parler de cette alarme incendie qui se déclenche avant l'incendie j'ai sauté sur l'occasion ! J'ai ainsi plusieurs fois éviter que ma précieuse bibliothèque brûle.

Comme Jiménez-san, n'attendez plus, venez acheter vos outils pour éviter les catastrophes chez EDEN-LAND !

EDEN-LAND ! Les seules produits qui vous préviennent avant que les catastrophes se produisent !/fin de la pub/


Malgré tout, elle hésitait toujours à quitter son antre. Même si elle avait volé les vitres blindées de la chambre d'isolation pour plus de sécurité, elle sentait que la menace pouvait venir de partout.

Alors pourquoi était-elle ce jour-là en ville, pourquoi avait-elle déserté son poste ? La vérité c'était que... elle avait un chèque à poser.
Ce fameux chèque que le directeur lui avait fait il y avait de cela longtemps et que l'Imfâme lui avait pris. Elle l'avait retrouvé, après deux ans de recherches. Vous me direz : elle aurait mieux fait de demander au directeur de lui en refaire un.
Certes. Mais elle était plus sûre de tomber à nouveau sur le chèque que sur le directeur qui était, et serait probablement toujours, un véritable fantôme.

Ainsi, après toutes ses enquêtes elle avait retrouvé ce petit bout de papier salvateur qui lui permettrait d'ajouter quelques œuvres à la magnificence de celles déjà présentes.

Mais pour poster ce chèque, il fallait sortir.
Sortir... Claudia en avait frissonné. Depuis tout ce temps elle était restée à l'intérieur de ce bâtiment, à veiller sur ses livres. Sortir...

Cependant il le fallait. Pour le bien et l'expansion de sa bibliothèque elle allait, elle, Claudia Jiménez, gardienne des livres les plus précieux qui existassent au monde, quitter son poste quelques heures pour déposer son chèque et revenir ensuite !

Oui... c'était la seule solution. Le confier à quelqu'un eut été trop dangereux : il aurait pu s'agir d'un des serviteurs de l'Infâme déguisé. Non. Le mener elle-même... Y aller et revenir. Elle pouvait le faire.

La ville avait changé depuis qu'elle y était allée pour la dernière fois. Elle ne se souvenait plus de quand c'était d'ailleurs. Toujours est-il qu'elle n'avait plus aucune idée d'où elle pouvait trouver sa banque. Elle aurait pu chercher mais le temps lui manquait. Il fallait qu'elle fasse ça et vite et surtout, revenir, retrouver ses étages, les colonnes de livres, la normalité, sa maison.

Aussi s'empressa-t-elle d'apostropher un garçon qui passait.

- Jeune homme, dit-elle, est-ce que tu saurais me dire où est l'Aichi Bank dans cette ville ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Mer 27 Fév - 17:04

Cela ne faisait pas très longtempsque Yuki était à l’institut,il n’avait pas eu le temps de se remettre dumeurtre de sa meute et en peu de temps,il avait réussi a être traumatisé à cause d’une sombre expérience scientifique,et à tomber amoureux...

Tout ça faisait un peu beaucoup pour lui, il avait besoin de prendre l’air, il devait sortir de cet institut de fous.

Il décida de se rendre en ville, il ne la connaissait pas, il n’y avait jamais mit les pieds, ha si ! il l’avait traversée de nuit, galopant sous forme lupine et totalement troublé il y a quelques jours pour se rendre à Eden...


Il faisait beau ce jour là. Il y avait du monde un peu partout. Yuki était seul, il ne pensait à rien, il avançait tout droit jusqu'à ce qu’il trouve un mur qui le fasse tourner un coup à gauche un coup à droite, ainsi, il découvrait la ville et les visages de ses habitants.


Il était Midi pile, ayant une petite faim, il prit un kinder bueno... non, je rigole, il allait a un marchant de sushi et prit un plateau à emporter. Il alla ensuite s’assoir sur un banc au milieu de place centrale et commença à manger, il sortit également de son veston un livre de poche et se mit à lire, jetant de temps en temps quelques coups d’œil sur les gens qui l’entouraient.

Personne n’avait l’air de l’apercevoir, même lui voyait les gens sans les voir, il était la tout simplement, la bouche pleine, ses sushi d’une main et son livre de l’autre, ne pensant à rien.

Soudain, une jeune femme s’approcha, il ne la vit pas arriver et son interpellation le fit légèrement sursauter.

- Jeune homme, dit-elle, est-ce que tu saurais me dire où est l'Aichi
Bank dans cette ville ?


Yuki avala son sushi et releva la tête ; il regarda son interlocutrice afin de lui répondre.

-désolé, c’est la première fois que je viens dans cette ville... mais attendez ! Oui ! Elle est là juste en face !

En effet, le grand bâtiment financier se trouvait face au banc sur lequel Yuki était assis.

-par contre, je crois que c’est fermé...On est dimanche...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Mer 27 Fév - 17:57

Le jeune homme auquel elle avait demandé s'avérait être plus malin qu'elle. D'abord la banque était en face, ensuite on était dimanche et elle était fermée. Qu'est-ce qu'elle allait faire ? Son chèque...

- Mais alors... il va falloir que je revienne ici un autre jour ? Dit-elle d'un air désespéré et malheureux.

Elle avait fermé la bibliothèque pour la journée. Personne ne semblait vouloir forcer aucune des entrées pour l'instant. Mais tout de même elle s'inquiétait. Le petit brun, enfin c'est une façon de dire, en réalité il était plus grand qu'elle, le petit brun disais-je, mangeait des sushis sur le banc. En les voyant Claudia se souvint qu'elle n'avait pas mangé. Elle ne pouvait tout de même pas lui en piquer un bout... Au moment où cette pensée se formait dans son esprit le loup-garou (car s'en était un!) engloutit les quatre restants en une seule bouchée. Oui, c'était un loup-garou, pas de doute. Pour avaler comme ça quatre énormes sushis.

L'estomac de Claudia gargouilla. Ne ferait-elle pas mieux de rentrer à l'institut ? Le problème était que si elle y rentrait elle ne pourrait pas retourner dans sa bibliothèque. Les pièges étaient dressés pour se désactiver le lendemain seulement. Elle aurait pu le faire à la main mais ça aurait pris plus de temps que d'attendre. Sans compter qu'à la première erreur elle serait rôtie sur place. Non, décidément elle n'en avait pas très envie.

- Je ne vais peut-être pas rentrer tout de suite finalement... dit-elle.

L'institut sans la bibliothèque n'avait aucun attrait pour elle. Elle aimait bien les jeunes - tant qu'ils n'abîmaient rien, bien sûr – mais elle se fichait bien de ce qu'ils pouvait faire. D'autant plus qu'elle avait ouï dire qu'il s'agissait pour la plupart de délinquants dépravés qui se prenaient pour des dieux (exactement comme l'Infâme sauf qu'il était gradé, lui).

Machinalement elle s'assit à côté du jeune homme. Elle aurait aisément oublié sa faim si son estomac n'avait pas tenu à la lui faire remarquer tant et plus.

- Je devrais peut-être aller chercher quelque chose à manger.

Elle se parlait à elle-même encore une fois. Un peu dans les nuages. Pour tout dire, elle n'avait pas vraiment l'habitude de se balader en public. Quand elle surveillait sa bibliothèque c'était du coin de l'oeil dans l'ombre pour sauter à la gorge d'un horrible vandale tout en étudiant et en travaillant et en marmonnant dans un coin. De temps en temps un étudiant sérieux venait lui demander conseil.

Elle se leva pour aller chercher un sandwich. Puis elle se rassit. Elle se demandait bien si elle avait des sous. Un bon humain bien frais, voilà ce qui serait bon ! Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses. Claudia était un loup-garou très sage. Elle ne mangeait que ceux qui menaçaient ses livres. Ce qui lui semblait raisonnable.

Claudia se dit que c'était l'occasion d'entrer un peu dans la société. De faire un peu comme tout le monde pour une fois. De parler, de créer des liens, tout ça... Aussi commença-t-elle à parler au petit brun.

Elle ne savait pas que dans la société actuelle il était assez bizarre que quelqu'un vous parlât sans raison dans la rue. Elle aurait dû sortir plus souvent pauvre chose.

- Et toi alors, que viens-tu faire ici ? Tu habites par là ? Est-ce que tu es étudiant ?

Un loup-garou étudiant... pourquoi pas ! Après tout elle-même était loup-garou et bibliothécaire ! Certes une bibliothécaire un peu dangereuse et menaçante mais une bibliothécaire tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Jeu 28 Fév - 14:38

La jeune femme avait l’air désespérée, le fait que la banque ait fermé ses portes aujourd’hui ne semblait pas l’arranger.

-Si c’est juste pour poser un chèque, il y a surement une
boite aux lettres, sinon, il faudra effectivement repasser demain.

Yuki sentit que son interlocutrice était une louve, elle n’avait pas l’air dangereuse, elle semblait juste un peu paumée. L’estomac de la jeune
femme gargouilla au moment où Yuki avala ses quatre derniers sushis, si il avait sut avant que la louve avait faim, il lui en aurait surement proposé...

- Je devrais peut-être aller chercher quelque chose à manger.


YUki acquiesça d’un mouvement de tête, il la regardait se lever, fouiller dans ses poches, buger un instant puis changer de sujets comme si elle avait oublié qu’elle avait faim.

- Et toi alors, que viens-tu faire ici ? Tu habites par là ? Est-ce que tu es étudiant ?

Le brun sourit, il trouvait la jeune femme plutôt amusante. C’est sur qu’il n’avait pas l’habitude de se faire accoster par des gens « normaux » qu’il ne connait pas ; à la limite quelques audacieux le trouvant charmant l’eut abordé ainsi...

La situation n’était donc pas commune mais il trouvait ça sympas, les gens sont vraiment trop coincés de nos jours... Il referma son livre de
poche puis le rangea d’où il l’avait sorti afin de commencer la discussion.

-Moi, je suis étudiant en effet. Je vis et étudie dans l’institut Eden non loin d’ici. Je suis nouveau dans la région et suis donc venu dans la ville la plus proche de l’institut pour visiter et prendre l’air.

Il se leva fit un signe de tête a la jeune femme pour l’inviter à le suivre puis continua la discussion.

-Et vous ?

Il l’écouta parler tout en marchant jusqu’au vendeur de sushi, là, il commanda le même plateau qu’il avait prit auparavant puis trois Mitarashi Dango pour le dessert. Une fois sa commande reçue, il offrit à la jeune femme les Sushis.

-j’ai remarqué que vous aviez faim, je vous accompagne en mangeant un dessert.

Le jeune loup lui fit un sourire puis se remit à marcher

-vous souhaitez aller quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Mar 19 Mar - 21:20

Claudia entendit la remarque sur le fait qu'elle pouvait déposer le chèque mais ne répondit pas. Elle n'avait pas le bordereau nécessaire pour ce genre d'actions. Il faudrait qu'elle attende encore. Quelle misère... Alors qu'il y avait tant à faire.

Le jeune étudiait à l'institut Eden. Etrange elle ne l'y avait jamais vu. C'est qu'il n'était certainement jamais allé dans sa bibliothèque. Comme le monde était petit. Pour une fois depuis dix ans qu'elle sortait il fallait que ce soit pour rencontrer un élève de l'institut. Drôle de coïncidence. Vraiment.

Il lui demanda ce qu'elle-même faisait.

- Je suis la bibliothécaire. Je m'étonne de ne vous avoir jamais vu dans les rayons, vous aviez l'air pourtant studieux, fit elle en désignant le livre qu'il venait de ranger dans son sac du regard. Ne manquez pas de passer.

Pour Claudia être nouveau n'était pas une bonne raison pour ne pas être allé faire un tour dans la bibliothèque. Après tout c'était le premier endroit où aller lorsqu'on entrait dans un établissement de recherche. Pour la jeune femme il était inconcevable de pouvoir ne pas s'intéresser à ces objets merveilleux.

Le jeune homme lui proposa à manger, ce qu'elle ne refusa pas. Non pas que son salaire fut maigre mais plutôt inexistant, chaque centime récupéré étant dédié à cette pièce précieuse. Il fallait dire qu'à Eden il était rare de recevoir un centime du directeur. Tout était une question de survie et de comment gérer un argent qui n'existe pas encore. Claudia pouvait surmonter tout ce qui avait trait à sa bibliothèque. Elle était capable de tout. Ce n'était pas par hasard qu'elle avait survécu si longtemps.

- C'est avec plaisir. Mais dites-moi, s'il vous plaît, comment vous appelez-vous ?

En goûtant aux sushis, elle se dit tout de même qu'elle était bien contente que le petit loup brun lui offrit le repas, et elle se promit de l'aider s'il avait besoin un jour à l'institut.

Il demanda ensuite où elle voulait aller. Elle ne savait pas trop. Elle n'était pas sortie depuis bien longtemps et tout avait beaucoup changé. En réfléchissant à une destination elle rêvassa un peu, se demandant si quelque part il y avait un parc.

- Eh, bien. Vous êtes nouveau mais je crois que je connais moins bien la ville que vous. Allons dans un endroit que vous aimez.

Elle dit et il se mit à pleuvoir. Décidément, pensa-t-elle, quelle drôle de journée. La matinée en effet avait semblé propice à une sortie. Le pluie cependant ne lui déplaisait pas, si l'étudiant partait elle resterait un peu. La bibliothèque dans le coin de son crâne était calme, déserte. Les livres dormaient tranquillement sur leurs étagères.

Cependant le vent se mêlait à la pluie.

- Tout de même, venir dans cet institut, j'espère que vous ne vous êtes pas fait d'ennemis, les gens par ici sont dangereux. Même si vous êtes un loup vous pourriez y laisser des plumes.

Pourquoi pensait-elle cela tout à coup ? Il n'y avait pas vraiment de raison. Elle s'inquiétait juste de voir une personne à peu près normalement constituée fréquenter ces lieux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Mer 20 Mar - 15:39

Yuki fut heureux de constater que la louve eut apprécié son offre ; elle dévora avec gourmandise le plateau sushi qu’il lui avait offert. Lui se régalait avec son dessert.

La jeune femme était bibliothécaire, elle l’invita à passer dans sa bibliothèque faisant remarquer au passage son étonnement de ne pas l’avoir croisé. Yuki en déduisit donc qu’elle travaillait à l’institut et non pas dans n’importe quel bâtiment.

La Louve semblait vraiment aimer les livres et son travail, ce n’était pas une bibliothécaire arrivée là par hasard ayant choisis sa profession en tirant au sort entre caissière au super U et bibliothécaire, non c’était une passionnée. Yuki aussi aimait bien les livres, il lui rendra surement visite.

-Je viendrais, promis
*sourire *

La jeune femme lui demanda ensuite son nom, il est vrai qu’avec tout ça ils ne s’étaient même pas présentés.

-Je m’appel Yuki Kinsei et vous ?

Ils continuèrent à marcher tout en continuant leur repas.

- Eh, bien. Vous êtes nouveau mais je crois que je connais moins bien la ville que vous. Allons dans un endroit que vous aimez.

Yuki ne connaissait vraiment rien de la région, son interlocutrice l’amusait un peu, non pas qu’elle était inutile mais elle semblait vraiment paumé dans la vie... peut être était elle trop cloitrée dans sa bibliothèque, et le fait que celle-ci se trouvait à Eden c'est-à-dire entourée de fous dangereux ne devait pas arranger la santé mentale des employés....

-euhh, en fait je ne connais pas du tout... on a qu’a marcher tout droit jusqu'à ce qu’on trouve un endroit sympas ...

Sur ces paroles, le temps changea du tout au tout. Le soleil laissa place en un instant à la pluie et le vent. Les tempêtes ne gênaient en rien le loup qui avait l’habitude de jouer dehors en tout temps avec ses jeunes frères. Ses souvenirs lui donnèrent pendant quelques minutes un air pensif et nostalgique. Sa meute lui manquait et il n’y pouvait rien.

Un grêlon lui fit reprendre ses esprit, il pensa à la louve qui l’accompagnait ; il fallait se mettre à l’abris, d’autant plus que la pluie qui était désormais de la grêle tombait de plus en plus fort.

Yuki chercha un abri du regard, il vit au loin la Bibliothèque municipale qu’elle chance ! Il invita donc sa nouvelle amie à le suivre et s’y rendit.

Ils étaient sous le porche de la fameuse bibliothèque. D’ici, on pouvait sentir l’air frais et l’odeur du mauvais temps sans pour autant être mouillé.

- Tout de même, venir dans cet institut, j'espère que vous ne vous êtes pas fait d'ennemis, les gens par ici sont dangereux. Même si vous êtes un loup vous pourriez y laisser des plumes.

Cette phrase lui fit remonter à l’esprit ce qui s’était passé juste avant qu’il ne puisse sortir.

-Pour tout vous dire, je me suis fait deux ennemis et d’après ce que j’ai compris il s’agit de membres haut placés... Ils se nomment Keith et Dimitri... Je risque de ne pas rester en vie longtemps...Mais, ne vous inquiétez pas, je viendrais à la bibliothèque avant de crever, je vous l’ai promis.

Il finit sa phrase par in clin d’œil.

Yuki pensa alors à cette fameuse expérience... il fallait vraiment être tordus pour mettre ses élèves dans de telles situations.... et les autres, étaient ils vraiment morts ? Comment allaient-ils étouffer l’affaire ?

-vous savez... je ne suis pas dans l’institut depuis longtemps mais je crois que les gens qui la dirige font de nous ce qu’ils veulent... Je suis allé à la visite médicale avec d’autres élèves, ils nous ont drogués puis enfermés dans une pièce souterraine... ils nous avaient plantés des nanomachines dans nos corps et on mit le concept du jeu du loup garou en version réelle... à la fin, trois d’entre nous on survécut, les autres semblaient morts...Je ne sais pas comment ils vont expliquer leurs disparition, peut être qu’ils vont les ressusciter ou les remplacer par des clowns, ils sont capables de tellement de choses


Yuki s’arrêta un instant, se qu’il disait semblait pure folie, la louve allait le prendre pour un fou et le confier à l’infirmier de l’institut... Cependant, si elle travaille à Eden, elle n’est pas une personne normale, elle doit savoir de quoi ses dirigeants sont faits...

-s’enfuir semble trop tard, ils sont partout... mes paroles sembles être celles d’un psychopathe, oubliez tout ça...

Il se replongea dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Mer 24 Avr - 22:15

-Yuki ? C'est un joli nom. Dit-elle, des personnages de même nom lui revenant en tête. Je m'appelle Claudia Jiménez.


Il proposa de marcher sans but jusqu'à un endroit agréable et elle allait le suivre mais il se mit à pleuvoir puis à grêler. C'était drôle, elle qui s'était dit qu'elle aimerait marcher sous la pluie... Ce n'était quand même pas de chance. Le jeune homme l'invita à s'abriter et ils se retrouvèrent devant la bibliothèque municipale. C'était la première fois que Claudia la voyait. Le bâtiment pourtant n'avait pas l'air neuf. Elle se sentit un peu honteuse de ne l'avoir jamais remarqué. Puis elle se dit que de toute façon elle n'aurait pas pu, puisqu'elle sortait très peu. De plus ce genre d'établissement était certes utile mais souvent un peu superflu. Il n'y avait là en général que le minimum à pourvoir.

- Quel temps ! Ce n'est pas de chance, moi qui n'était plus sortie depuis...

Elle s'interrompit. Soit qu'elle eut peur de dire depuis combien de temps elle n'avait mis les pieds dehors, soit qu'à cet instant-là elle eut totalement oublié le chiffre exact. Elle eut une fois de plus un air un peu rêveur et perdu comme celui qu'avait eu le jeune homme quelques instants plus tôt.

Claudia en était à se demander si il lui était arrivé quelque chose quand en répondant à une question qu'elle avait posé un prononça le nom de Dimitri.

Dimitri... Cet être infâme qui avait osé souiller et malmener le lieu sacré qu'elle gardait. Cet homme ne méritait pas de vivre.

- La vermine... l'assassin. Je le lui ferai payer de son sang tout le mal qu'il a fait. Je ouvrirai le ventre, lui arracherai ses tripes et lui demanderai de les manger d'une façon si persuasive qu'il le fera de son plein gré...

S'en suivi une longue suite d'insultes et de phrases infamante à l'encontre de cet affreux personnage. Jusqu'à présent elle avait eu l'air un peu paumée mais tout de même normale, à présent elle faisait peur à voir.
Elle avait des air de terrible fauve sanguinaire et enragé, prés à sauté sur celui qu'elle avait désigné comme son ennemi.

Mais cet ennemi n'était pas là et elle revint à la réalité après quelques minutes.

- Ce n'est pas de chance pour toi. Cet oiseau infâme est bien le pire de tous. Mais ne t'en fais pas mon garçon, tu seras toujours le bienvenu dans la bibliothèque. Il ne s'y rend que pour y semer la pagaille et pour cela il est sur liste rouge. J'ai installé des pièges, et je peux moi-même reconnaître son odeur entre mille. Je le tuerai s'il fait ne serait-ce que mine d'approcher.

Comme elle disait ses mots Yuki parla d'une expérience menée sur des élèves il y avait de cela peu de temps. Claudia ne le prenait pas pour un fou, elle se doutait bien qu'il se passait des choses pas nettes dans cet endroit maudit. Elle restait parce qu'elle ne pouvait pas abandonner ses livres. Jusqu'à présent assez peu d'expériences collectives avaient été menées. En général ces affreux procédaient au cas par cas. Ils semblaient être allés bien loin cette fois-ci. Elle savait qu'ils avaient droit à dix pour cent de pertes, mais tout de même ! Ils avaient déjà tendance à dépasser ce quota avec cette ''coexistence'' loups humains vampires, alors en tuer pour le plaisir.
Ca paraissait bizarre.

- Ne t'en fais pas, je ne pense pas qu'ils les aient vraiment tués. Les scientifiques qui travaillent ici sont impressionnants et dangereux. Tu as de la chance de n'avoir pas encore croisé leur route en personne. Tout le monde est fou ici.

Et si on ne l'est pas en arrivant... on le devient en y restant. Mais cela, elle se garda bien de la dire. Elle ne voulait pas effrayer davantage ce pauvre jeune homme qui n'avait déjà pas trop l'air confiant à propos de l'institut.

Le ciel s'éclaircissait et ils sortirent marcher un peu au soleil.

- Eh bien, pourquoi être venu ici ? Il y a pleins d'autres endroits où rester qui seraient plus normaux.

Chacun ici avait une bonne raison d'être venu. Peu en parlait cependant. C'était souvent un sujet tabou. Claudia en posant cette question n'y avait pas pensé d'abord. Aussi s'attendait-elle à présent à ne pas obtenir de réponse.

Soudain ils furent à l'entrée d'un parc. Dans ce parc étaient quelques balançoires. Claudia en eut un peu de nostalgie. Elle aurait bien voulu se balancer un peu comme lorsqu'elle était jeune mais elle ne savait pas trop si elle oserait à cause de cet élève plus jeune qu'elle et surtout, qui était dans la même institut qu'elle.

Puis, décidant que ça n'avait pas d'importance elle enleva les grêlons tombés sur la balançoire et s'assit.

- Venez donc. Dit-elle à Yuki.

Et elle commença à se balancer d'avant en arrière d'un air mi-joyeux mi-pensif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: déposer le chèque...   Mer 27 Nov - 10:20

La Bibliothécaire déclina son identité, elle s'appelait Claudia Jiménez, peut-être avait elle des origines espagnoles? Quoi qu'il en soit, Yuki appréciait lui parler. Malgré son air perdu et innocent, elle avait du caractère. C'est ainsi qu’après avoir parlé calmement du temps incertain qu'elle avait passé dans l'institut, de la météo et des relation entre personnes, Le nom de Dimitri la rendit agressive.

"La vermine... l'assassin. Je le lui ferai payer de son sang tout le mal qu'il a fait. Je ouvrirai le ventre, lui arracherai ses tripes et lui demanderai de les manger d'une façon si persuasive qu'il le fera de son plein gré...".

Des tas d'injures suivirent ces paroles. Yuki resta choqué pendant un petit moment; il ne s'attendait pas à ce que des mots comme ceux-ci sortent de la bouche d'une jeune femme qui lui avait parut pure et innocente quelques instant au par avant. Il secoua la tête comme pour sortir d'une émotion captivante puis regarda son interlocutrice.
En y réfléchissant bien ce n'était pas si choquant que ça, dans cette fameuse institut tout le monde est complètement taré. Et si on ne l'est pas a la base il semblait évident qu'on le devenait par la suite. Le brun mit sa main sur l'épaule de son amie puis la regarda d'un air approbateur; elle pouvait être un peu timbrée, Claudia disait vrai, cette Homme était une vermine.

Claudia décrivit Dimitri comme étant un être infâme et redoutable. Yuki se sentit rassuré lorsqu'elle lui proposa de se réfugier dans la bibliothèque en cas de danger, il avait une alliée de poids...

-Merci de votre aide Claudia... il s’interrompit quelques instant l'air énigmatique... J'ai entendu des pièges dans la bibliothèques?!

Puis, revenant à ce qui s'était passé lors de cette fameuse expérience.

" Ne t'en fais pas, je ne pense pas qu'ils les aient vraiment tués. Les scientifiques qui travaillent ici sont impressionnants et dangereux. Tu as de la chance de n'avoir pas encore croisé leur route en personne. Tout le monde est fou ici."

A cette dernière phrase il répondit avec un sourire qui en disait long.

-Oui, tout le monde est fou ici vous l'avez dit... Je pense que même un sain d'esprit en perdrait son latin...

Le ciel s'était dégagé et la conversation se poursuivit à l’extérieur.

"Eh bien, pourquoi être venu ici ? Il y a pleins d'autres endroits où rester qui seraient plus normaux."

Pourquoi être venu Ici? Cette question rendit Yuki nostalgique. Sa famille lui manquait; c'est bizarre, avec tout ça il l'avait presque oublié la douleur qui lui restait au fond du cœur.


- Pour Tout vous dire je n'ai pas pu protéger ma meute; je n'ai plus personne à l’extérieur et tout ça à cause de moi... Des endroits "plus normaux"? Je ne suis pas normal madame, je suis un loup et je ne veux pas passer le restant de mes jours a me cacher... Puis; je viens de réaliser que toutes ces histoires, tous ces êtres aussi loufoques les uns que les autres me permettent de tourner la page... En ai-je le droit? Je ne sais pas... mais je veux tenter, je veux arrêter de culpabiliser autant.

Yuki fit un léger sourire pour éviter tout malaise à Claudia puis changea a nouveau de sujet.

-Avez vous quelques amis à l'institut?

Ils arrivèrent jusqu'à un parc où étaient des jeux pour enfants; au milieu, il y avait quelques balançoires. Claudia, l'air un tantinet hésitante, leva les grêlons posés sur le siège de l'une d'elles et se balança avant d'inviter Yuki à se joindre à elle.
Yuki s'exécuta, il s'assit à côté d'elle et se balança également. Tandis que ses pieds touchaient le ciel, son regard flottait dans les nuages.

-Je n'ai plus fait ça depuis un moment! Il tourna le regard vers sa nouvelle amie puis sourit.

Le parc était désert, était est ce parce qu'il avait fait mauvais temps? Yuki regarda la ville, les gens sortaient de nouveau; la ville au par avant endormie par les grêlon se réveilla. Il n'y avait cependant personne vers ces jeux d'enfant. Les deux amis faisaient ils peurs au gens? Non, Yuki le pensa pas.
Au bout d'un moment une , puis deux, puis trois personnes s'accoudèrent aux barrières entourant ces activités. Yuki les regardèrent, ils ne semblaient pas apeurés mais plutôt attentifs, comme s'il attendaient quelque chose.

Yuki arrêta de se balancer, quelque chose bougea dans les feuilles qui tapissait le sol sous leurs pieds. Le monticule de feuilles mortes s'éleva, laissant apparaitre des pyramides de crapaud visqueux ... les gens devaient être au courant que dans ce parc, après la pluie viennent les crapauds!! 
Ainsi les bêtes se jetèrent sur eux. Yuki prit la main de Claudia camouflée par les crapauds puis se mit a courir en sautillant jusqu'au goudron . Les batraciens tombaient uns à uns. Arrivé sur la route, les deux amis étaient recouverts de bave visqueuse.


-Ah... c'est dégoutant... ça va?  

Non loin de là, les passants riaient aux éclats tandis que Yuki tentait de se persuader que se n'était que de simples humains et qu'il fallait les pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: déposer le chèque...   

Revenir en haut Aller en bas
 
déposer le chèque...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poser un Contrat
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Un petit examen et quelques questions à se poser, entre amis [WAYNE]
» Se poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses [PV : Joy ♥]
» Question à nos historiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Archives de l'Académie :: Archives de la ville-
Sauter vers: