AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Jeu 28 Oct - 11:06

Combien de temps ? D'années a ne pas pouvoir le sentir, ne pas pouvoir le toucher, a ne pas pouvoir le voir? Cela lui parassait un siecle. Pourtant, Pit savait que Jaden était vivant, quelque part dans ce monde. Il avait senti la torture dans ses veines, ce vide dans cette tête, l'horreur envahir ses pensées. Il en avait meme craché du sang. Sans doute fut ce le meme jour ou Jaden subit la pire des atrocités que lui, la terre le rappela en son sein. Il n'avait jamais pu oublier. Apres avoir passé tant d'années à le détester, il avait finir par avoir des fantasmes à son propos, des fantasmes qu'il avait laissé s'échouer sur les toiles de son atelier. Avant de passer dans la tombe, de sentir son coeur s'arreter, toutes les images du passé avait déferlé dans sa tête. Il avait marché quelques pas, une ballade perdu e l'avait atteint et son souffle allait s'arreter.

« Jad... »

Puis son corps s'était écroulé, le sang était allé abreuver la terre devenue aride a cause de la guerre. Par son oeil échangé, il avait pu avoir une derniere vision de ce que voyait son amant tandis qu'en meme temps, il voyait des paires de bottes s'amasser autour de lui et lui demander de tenir le coup. Mai son coeur n'avait pas tenu le coup, il avait sombré dans l'inconscience, dans la mort. Il s'était réveillé plus tard, dans un monde de blanc. Il avait marché vers la porte poussée par la curiosité, il l'avait ouverte et vu la lumiere. Il avait fait un pas prêt à franchir la porte quand une voix profonde, caverneuse l'avait retenu

«  Est ce vraiment ce que tu veux, Pitt? Souviens toi de ce que tu veux, que veux tu Pit? »

Ce qu'il voulait? Bonne question puis un visage était venu s'offrir à ses yeu. C'était celui d'une personne lui faisant battre autant le coeur d'amour que d'énervement. Ce qu'il voulait? C'était Jaden! Oui il voulait Jaden, égoiste qu'il était, il ne voulait pas que Jaden reste en bas et soit avec quelqu'un d'autre.

«  Si c'est ce que tu désire alors renonce à cette part de toi qui veut ta mort... »

La voix continuait en lui disant de faire le pacte. Il savait que si il faisait, il allait pêcher, qu'il n'aurait peut etre plus acces au Paradis qui lui tendait les bras mais il s'en fichait. Il avait un choix a faire et il l'avait fait depuis longtemps. Il renonçait a son humanité.Il entendit vaguement un etre ailé le traiter de stupide. Eh bien soit , il serait stupide. Il vit son humanité mourir, et ses cros pousserent. Son coeur domiaque fut a nouveau alimenter. Il fut renvoyé non pas sur terre mais sous terre.
C'est ainsi qu'il découvrit une monticule de terre sur lui. Il en éprouva un grand effroi :enterre vivant. Bon ok il était mort mais il était a nouveau vivant. Ses yeux regardait tout ca a creuer mais il creusa pour remonter à la surface, avec ses mains, ses dents, ses pieds avec tout ce qu'il put. Il remonta. Le reste voulut qu'il passa le reste de son temps à tuer les allemands à s'abreuver de leur sang, à devenir une bete féroce. Chaque goutte bu pouvait lui rapporter un renseignement sur Jaden. Alors qu'il arrivait au camp, il tomba sur un officier qu'il se fit une joie de vider jusqu'à la derniere goutte : un des violeurs de Jaden. Mais Jaden n'était pas la. Pit portait maintenant un cache oeil pour proteger l'oeil échangé. De toute maniere , le lien semblait rompu alors il était aveugle de cet oeil la. Jaden était il encore vivant? Il avait intérêt a etre vivant sinon il retournerait en enfer pour lui botter l'arriere train.

Ce soir la, Pit était en proie à sa faim. Il avait du mal a en maitriser les pulsions. Ca venait sans doute du fait qu'il n'avait pas toujours été vampire vampire. Il avait peut etre gardé un coté humain. Le jeune homme se mit ainsi donc en chasse. Il espérait bien pouvoir se mettre quelque chose sous a dent. Un vampire dégénéré serait le net plus ultra sinon ca serait un humain et yaurait plus qua prier pour que la bête ne tue pas l'humain. Il huma l'air comme d'habitude, il avait toujours l'impression de sentir le parfum de son cousin. C'était débile. Jaden devait etre à des kilometres et kilometres de la. Il avait pourtant l'impression qu'il était proche. Avec nostalgie, il se rappela leur partie de chasse en Angleterre quand ils se pétaient une durite simplement parce que la coopération était pas leur truc. C'est vrai qu'en plus de faire l'amour, ils se chamaillaient et se tapaient dessus avec énervement. Généralement, ca se terminait en partie de jambes en l'air. Une fois, ils s'étaient bagarrés entre eux parce qu'une prooie leur avait échappé, Pit avait voulu jouer au solitaire et la proie s'était barré du coup bagarre, le vieux leur sonnant les cloches par voie téléphatique et enfin ca c'était soldé par la baise.

Il emprunta une rue déserte et aperçut enfin le dos de quelqu'un. Bon ca serait son repas du soir. Les yeux de Pit changerent de couleur, il gagna en rapidité. L'instant d'apres, il avait posé une main sur les yeux du mec, l'autre était au niveau des épaules. Ses crocs étaient sur le point de se planter dans la gorge palpitante.

Il devait survivre, survivre pour retrouver Jaden quitte à passer pour un con apres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Jeu 28 Oct - 11:51

Effectivement, il y a des cons sur cette planète. De toutes les tailles, de toutes les couleurs, de tous les genres. On ne peut pas y faire grand chose, ils sont là, et c'est tout. Tout le noeud du problème. Mais lorsqu'on se mettait à aimer l'un d'entre eux, on pouvait alors s'auto-accuser de complicité de connerie. Sauf qu'on ne peut pas y faire grand chose, malheureusement. Cette erreur, il l'avait faite il y a quelques soixante dix ans de ça. Maintenant, il se contentait d'être, de regarder le temps passer, d'oublier ses erreurs, et surtout de fuir ce con autant qu'il le désirait un peu plus nuit après nuit. Bien que le sachant en vie, bien que sachant où il se trouvait, il n'avait pas pu se résoudre à le rejoindre. Il ne s'en sentait pas capable. Pas encore. Comment vouliez vous qu'il affronte son regard après qu'il ait osé donner ce qui lui appartenait à un autre? A un porc qui plus est? Non, il ne pouvait décemment pas le revoir. Mais alors qu'est ce qu'il foutait au Japon, dans la même école que lui, en prime? Il aurait pu inventer l'excuse du grand père qui exigeait que les deux travaillent ensemble, mais ce n'était pas la vraie raison. Il aurait pu dire que c'était pour expier ses fautes, mais ce n'était pas la vraie raison. Il continuait de l'aimer, et il mourait d'envie de le revoir, de pouvoir l'embrasser, même juste une fois. C'était ca, mais il ne pouvait pas l'admettre. Parce qu'il n'en avait plus le droit.

Pour un vampire, les nuits sont tristement longues. Interminables, elles n'en finissent plus. Les vampires ne dorment pas, ou à peine plus de deux heures par semaine, et encore, c'est plus de la méditation poussée que du sommeil à proprement parler. Ils sont déjà morts, alors quel besoin de se laisser aller au sommeil? Elles sont tristes, les nuits des vampires. Parce que la nuit, on est seul face à la lune, et ce n'est pas souvent une épaule compatissante et chaleureuse. Elle ressemble plus à une voix froide qui vous rappelle tous vos péchés. Cette nuit encore, Jaden s'était tiré de sa méditation porté par une soif douloureuse. Étant un vampire de naissance, il arrivait souvent à la réguler, sa soif, mais depuis quelques mois, elle le prenait à la gorge, se faisant dévorante, mordante. Une soif qui n'était pas la sienne, et qui pourtant le lançait. Comme Grand-Père le lui avait appris, il ne buvait jamais plus que de raison. Parce que comme ca il n'habituait pas son corps à de trop grandes doses, et du coup, il risquait moins de perdre le contrôle. Sauf le sang de Pit. Parce que un vampire ne se sent réellement rassasié qu'en buvant le sang de celui qu'il, ou elle, aime. Son palais l'identifiait comme le meilleur des nectar, et le plaisir qu'il en tirait à absorber sa substance vitale lui procurait un plaisir sensuel presque aussi grisant que le sexe. Les vampires sont des êtres monstrueux. Se nourrir presque uniquement de l'être qu'on aime au point de risquer de le tuer...
Mais de penser à la douceur de son sang alors qu'on ne peut le boire ravive la faim. Ses yeux s'étaient faits rubis, ses dents s'étaient faites crocs. Et pour ne pas commettre un meurtre, bien qu'il n'ait encore jamais croisé son camarade de chambre (lui aussi devait être adepte des promenades nocturnes), il décida de partir se promener. Ca avait commencé par la forêt, puis, un peu de présence lui manquant, il était allé en ville, dans les petites ruelles de peur de croiser quelqu'un.

Un souffle de vent lui apporta SON odeur, mais il ferma les yeux en se disant qu'il ne l'avait que rêvé. Combien de fois le manque lui avait fait croire à sa présence sans pour autant qu'elle soit tangible? Trop. Bien trop. Il ne se ferait pas avoir cette fois.
Et puis une présence, véritable celle là. Une soif de sang aussi. Ce soir il était proie? Et puis quoi encore?! Un sourire carnassier étira ses traits. Attaquer un vampire en soif de sang, quel idiot! Ses doigts se recourbèrent légèrement tandis que ses griffes sortaient. Un bain de sang pour célébrer la lune, quelle bonne idée!

Et puis soudain, il s'était pétrifié. Cette odeur... Aucun doute possible... C'était Lui!

- Pit....

Jaden tremblait, prit par un mélange de terreur de de bonheur pur. Les deux lui détruisaient les nerfs, massacraient toute capacité à réfléchir ou agir. Pit. C'était lui. Il était là, il allait le mordre. Derrière lui.

-C'est toi... T'es vivant!

Oui, tu savais qu'il était vivant déjà. Jaden, fait se ressaisir, faut réagir. Jaden. Eh oh, tu écoute?! Ah ben voilà qu'il pleure maintenant, c'est malin. T'es fier de toi Pit?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Ven 29 Oct - 8:35

La lune, c'était à la fois une vieille compagne comme il s'agissait d'une vieille ennemie. Elle avait été responsable de sa mort. Si elle n'avait pas choisi d'éclairer son etre, ce jour la, il n'aurait pas été une cible facile et l'allemand aurait mis plus de temps ou aurait raté sa cible. Ca avait été une erreur de sa part mais comme on dit, on apprend de ses erreurs alors oui il avait appris, dès lors, à rester prudent. Certes, il était maintenant quasi tout à fait vampire mais ce n'était pas une raison pour s'exposer bêtement aux crocs des autres vampires dégénérés. Ce n'était pas aussi non plus une raison de réveiller les chasseurs de vampires et de les laisser courir et commettre des massacres. Les vampires dégénéres, il pouvait tres bien s'en charger et s'en charger tout seul. Pourquoi le vieux avait il voulu le mettre en binome? Tout simplement à cause des pulsions. Il pouvait bien perdre la tete. Il avait refusé. Il ne voulait pas d'autre partenaire que Jaden alors le vieux l'avait sermonné et cela c'était fini en échec et matt pour le vieux quand Pit avait annoncé qu'il tuerait toutes les personnes qu'on lui présenterait comme des partenaires potentiels. Son regard avait suffi à convaincre le vieux qu'il ne parlait pas à la légère.

Ce soir là, la faim l'avait poussé au dehors ainsi que l'espoir de revoir Jaden. Mais fallait pas rêver. Qu'est ce que Jaden irait foutre dans cette académie. Peut etre que le vieux s'était planté ou avait voulu lui faire une farce en lui apprenant que Jaden se trouvait la. Si c'était le cas, il en ferait un vieux croutons rassis du vieux quitte à avoir des emmerdes apres. Fallait pas se foutre de sa gueule surtout pas quand cela concernait sa liaison avec Jaden. Oh des mecs avaient bien essayé de le draguer , de lui dire que courir apres un autre pendant 60 ans, c'était archi con en plus d'etre une perte de temps. Eh bien soit, il serait archi con. L'amour rend con et aveugle alors il allait pas déroguer à la règle. Il était parti a Guaken eden en se faisant un plaisir de faire un bras d'honneur à ces cons dépités de pas avoir réussi à réveiller son coeur, sa passion sulfureuse. Cette passion la , elle était pour Jaden.

Il en voulait à Jaden de le fuir. Il savait pourquoi Jaden le fuyait. Il comprenait en meme temps que ca lui donnait envie de lui mettre des bonnes droites. Ensuite après, il lui ferait compendre combien il lui avait manqué en s'offrant avec une orgie avec deux protagonistes seulement lui et Jaden. Quoi? Pas romantique? On peut pas vraiment l'être. Pit savait faire preuve de romantisme mais Jaden éveillait en lui tendresse, envie de baiser, hargne bref Jaden c'était un aphrodisiaque à lui tout seul.

Ce soir là, il était donc parti pour soulager sa faim. Etait ce vraiment totalement la sienne, d'ailleurs? Pas le temps d'y cogiter en profondeur. Il y penserait plus tard lorsque son estomac aura fini de lui sommer de remplir sa panse. Le jeune homme vampire fila dans les rues désertes à cette heure. Il espérait bien à ne pas avoir à consommer de l'ivrogne ou encore de drogués.Ca foutait des maux de crane apres. Ca lui était arrivé de consommer du drogué et il avait presque vécu le shoot. Quelqu'un lui avait foutu alors une baigne pour le rammener sur terre, qui déjà? Le vieux ou encore Jaden? Ca pouvait etre que Jaden.

Jaden..Son coeur, son sang, son corps, l'appelaient et Jaden ne voulait pas se montrer. Il ne voulait pas et c'était fustrant de ne pas pouvoir lui dire tout ce qu'il avait envie de lui dire. Il avait envie de lui dire les trois mots jamais prononcés, envie de lui dire qu'il ne lui en voulait pas et qu'il n'avait pas eu le choix pour survivre. Lui meme avait vendu son corps pour avoir des informations. Ils étaient en guerre à l'époque, bordel de merde. Il se promit intérieurement que si une autre guerre se déclarait, il enverrait paitre le vieux.

Un parfum lui monta à la tete alors qu'il avait enfin capturer sa proie, de ce soir. Le parfum de Jaden. Etait ce vraiment lui ou etait ce une illusion olphatique? Le seul moyen de savoir était de planter ses crocs dans cette chair et de s'abreuver de ce nectare qu'il connaissait bien si bien.

Soudain, il entendit la voix de Jaden. Il l'avait retrouvé et manifestement Jaden le prenait pour mort. Pit retourna sans douceur Jaden vers lui. Il plongea ses yeux dans les siens.

«  Toi enfin.. »

Puis sans plus de cérémonie, pour lui prouver qu'il était vivant, il saisit un peu brutalement Jaden par larriere de la tete pour plaquer ses crocs contre son cou qu'il lui offrait.

«  Bois moi.. »

Murmura t il pour plus de douceur et comme ca Jaden saurait qu'il ne lui en voulait pas. Il saurait qu'il avait vu par l'oeil échangé, qu'il avait ressenti l'horreur. Il saurait qu'il l'avait cherché. Il saurait qu'il avait renoncé à une part de lui pour revenir sur terre.

«  Me fuis plus abruti, tu m'as manqué.. »

il saurait aussi qu'il comprenait en meme temps qu'il lui en voulait d'avoir pris la fuite et de leur avoir fait perdre du temps. Il saurait aussi qu'il avait vendu son corps pour le retrouver. Il saurait enfin qu'il était là pour lui et seulement pour lui. Il était venu au monde pour Jaden et les autres, il en avait rien à battre.

Il mordit doucement l'oreille de Jaden pour lécher le sang qui s'en échappait. Il était heureux de l'avoir retrouvé et en meme temps, il avait l'impression d'etre dans un reve parce qu'apres tout il avait déjà rêvé de nombreuses fois qu'il retrouvait Jaden. Pit enleva son cache oeil et le fourra dans sa poche. Il pouvait voir ce que voyait Jaden. Le lien était toujours la. Il caressa la tete de Jaden avec douceur contrastant avec la brusquerie du à l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Dim 31 Oct - 14:17

Jaden était pétrifié. Immobile, il avait oublié de respirer, osciller légèrement, et inconsciemment, cligner des yeux, les faire bouger, tout ces petits gestes qui font qu'un vampire ressemble à un humain. Une poupée. Une poupée froide, quoi que légèrement tiède au toucher de Pit, maintenant que lui aussi était un vampire, et que du coup possédait la même température. Une poupée de pierre qui pleurait des larmes de sang, et tremblait de temps à autre maintenant que les informations affluaient avec violence jusqu'à son système nerveux. Vivant. Il était vivant. Pas uniquement dans son esprit et dans son coeur. Il était vivant, et présent. Il ne le rêvait plus, il ne l'espérait plus, il ne le redoutait plus. Il était là. Juste là. Trop là. Et à présent que cette évidence s'imposait à son esprit, le poids du remords, des regrets et du soulagement fit éclater son coeur. Son coeur qui ne battait toujours pas, mais qui faisait quand même un mal de chien. Remboursez, oui. Il se fit, plus qu'il ne le fit, s'accrocher à ce bras autour de ses épaules, le serrer avec l'air de ne plus jamais vouloir le lâcher. Il n'arrivait plus à réfléchir, penser, comprendre.
En soixante dix ans, on a le temps de se dire ce qu'on pourra dire à la personne qu'on cherche, et qu'on veut plus que toutes les autres. Des paroles, des excuses et des explications il en avait des milliers à la pelle, de quoi remplir la bibliothèque d'Alexandrie, si seulement elle n'avait pas brûlé, mais maintenant qu'il était là, qu'il le retournait sans que le vampire ne marque la moindre réaction ou émotion, seul le silence traversait ses lèvres et son regard.

La seule pensée cohérente, c'était qu'il allait enfin mettre fin à cette vie qu'il avait cessé de mériter à partir du moment où il l'avait trahi. Ca y était. Il se sentait un peu triste en même temps, parce qu'il avait plein de choses à lui dire, à faire avec lui, à lui expliquer, mais il ne voulait plus être séparé de lui. Alors si c'était de sa main, ca lui allait. Il aurait peut être voulu le serrer contre lui une dernière fois avant, mais il ne voulait pas le souiller de sa présence trop longtemps. Il ne pourrait pas se le pardonner. Comme si il le pouvait déjà.

Et puis il regarda d'un air assez idiot, heureusement il ne le voyait pas, la gorge qui lui était offerte, tandis que son ordre résonnait en lui. Pour un vampire, s'offrir, et offrir librement sa gorge à un de ses congénères a quelque chose de sensuel, à la limite du sexuel. Une morsure offerte et consentie a toujours un lot de sensation purement indécentes avec elle.
Souffrant d'un véritable déchirement intérieur, il ne bougeait plus d'un cil. D'un côté son corps, le vampire, crevait d'envie de planter ses crocs dans sa gorge et étancher cette soif de son sang et de son corps qui le minait littéralement depuis plus d'un demi-siècle, mais de l'autre sa culpabilité toute chrétienne lui interdisait toute manœuvre de pardon personnel en estimant qu'il ne la méritait pas le moins du monde.

Subitement, un détail s'imposa à lui (oui, il y avait du retard, mais la compagnie de circulation des idées est en grève depuis plus de trois mois, la faute à la réforme des retraites *sors*). Depuis quand son amant d'autrefois avait il cessé d'être humain? Probablement soixante ans, parce qu'il n'avait pas l'air si différent de la dernière fois qu'il l'avait vu. Les vampires ont une mémoire très précise, contrairement aux humains. Un peu trop précises, parfois. Il y a des souvenirs qu'on aimerait oublier. Il tressaillit. Il le savait. Il l'avait deviné, comprit depuis longtemps, sinon il n'aurait jamais attendu de le revoir depuis si longtemps. Mais c'était la première fois qu'il en prenait conscience.

Il tressaillit à sa morsure, tandis qu'il reprenait pas avec la réalité. Le fait de se faire boire, presque pas, mais bon, était suffisant pour éveiller une petite sensation, un noeud dans ses entrailles. Ce noeud fut le point d'appui du vampire en lui qui en profita pour faire pencher la balance en sa faveur, de sorte à ce qu'il plante brusquement à cause de la faim qui le tiraillait depuis si longtemps, dans sa gorge. Et un gémissement lui échappa en même temps que le sang, et les souvenirs affluaient dans son être. Dire que la sensation était orgasmique était ce qui s'en rapprochait le plus, sans pour autant que ce soit suffisant, et assez complet. Une gorgée, puis deux. Et une cascade de souvenirs, de sensations, et d'émotions. De l'amour, de la frustration, de la colère. Tout envoyé en bloc sans qu'il n'y ait de tri. Au bout de deux gorgées déjà, le vampire était saturé par toutes ces informations. Revoir la guerre, et ce que Pit avait fait pour le retrouver fut un peu trop pour lui. Un grondement sourd lui échappa tandis qu'il se détachait de lui. Petit à petit, pas trop en même temps, sinon il allait sombrer dans la folie. On le lui avait pourtant souvent expliqué.

- Enfoiré. Pourquoi... Pourquoi?!

Le temps de s'en rendre compte, il l'avait plaqué contre le mur. Il avait du mal à le voir, ses yeux étaient brouillés de larmes.

- Je ne voulais pas que tu... pourquoi... pour moi... ordure!

Le barrage qu'il avait placé par instinct de défense dans son esprit était en train de péter, et il se voyait totalement submergé par ses émotions. Il se vit le frapper, le secouer, l'embrasser, avant de subitement fondre en larmes et s'accrocher à lui. Des deux, c'était Jaden le plus fragile psychologiquement, bien qu'à cause de leur éducation, on ne puisse pas dire qu'ils soient des pleureuses, et les rares fois où il s'était permis de craquer, ca avait souvent été en présence de son cousin. Lorsque les larmes se calmèrent, il se rendu compte qu'il était tombé à genoux, et qu'il tenait son poignet serré dans sa main. En tremblant légèrement, il la posa contre sa joue. Oui, il le détestait, oui, il lui en voulait.

- J'ai besoin de toi... Pardon...

Toutes ces années à se faire des dialogues et des monologues dans son esprit pour en arriver à ces cinq pitoyables mots. Elle est belle la France.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Mar 2 Nov - 12:58

Etait ce un reve tout ca? Il espérait bien que non sinon il dirait que Dieu était un enfoiré de lui faire ce coup bas la. Enfoiré de connard de Dieu, il irait le maudire si Dieu osait lui faire ce coup la. Il avait souffert plus d'une soixantaine d'année, recherchant le seul etre capable de lui faire battre le coeur plus vite. Jaden demeurait à lui , quoiqu'il ait pu arrivé. Il n'avait pas l'intention de laisser à quique ce soit. De toute maniere, il était incapable de penser à d'autres personnes. Jaden hantait son etre. Il avait été prêt à donner sa vie pour le retrouver maintenant qu'il l'avait retrouvé, il ne permettrait pas que Jaden lui échappe à nouveau, il ne permettrait pas qu'on les sépare à nouveau, guerre ou pas, il demeurerait aupres de Jaden. Combien de dessins sulfureux , il avait dessiné de Jaden? Des centaines, des milliers tandis que les autres écrivaient des lettres à leur proche, lettres que le gouvernement se ferait une joie de retravailler pour ne pas inquieter la populace, lui, c'était des dessins, des croquis. Un de ses camarades de combat lui avait demandé qui était ce type sur le croquis. Pit avait alors en fumant laisser entendre que c'était la personne qu'il chérissait le plus au monde. La chaleur de Jaden lui manquait, leurs coups de gueule lui manquait, le sale caractere de Jaden lui manquait. Il le voulait. IL voulait lui donner des preuves de sa tendresse. Il aurait voulu etre présent à ses cotés. Il aurait voulu prendre sa place pendant qu'on écorchait l'ame de Jaden, si cela était possible, pour un vampire d'avoir une ame. L'épreuve avait été dure , ca avait été un cauchemard mais ses sentiments pour Jaden loin d'avoir été ébranlé, étaient demeurés intacts, pire ils avaient augmenté. Ca pouvait le rendre fou.

Il voulait le boire. Il voulait l'aimer. Il voulait le détruire tout en le protégeant. C'était l'amour des vampires, étrangement paradoxale. En fait, ce n'était pas vraiment un paradoxe mais plutot l'envie que son corps retrouve sa moitié. Jaden était la moitié de son corps. Son propre corps réclamait le droit de retrouver cette partie. Il paraît que Dieu pour créer la femme , avait pris une cote d'Adam pour faire eve. En ce qui le concerne, Dieu n'avait pas du que prendre une cote. En plus il avait pris une part chez un homme. Sans doute , Dieu épuisé par la fatigue de diriger ce bordel, s'était planté avec Pit et Jaden donnant naissance à cette faim enivrante et dangeureuse pour chacun des deux. Pit controlait cette faim, ce désir parce que l'idée de ne plus voir Jaden lui était tout bonnement insupportable.

Parce qu'il avait ressenti toutes les émotions de son amant en cette gorgée de sang, il voulut lui démontrer qu'il n'était pas le seul à avoir fauter dans leur relation. Il ne voulait pas que Jaden continue de culpabiser pour ce qui était arrivé. C'était pas de sa faute. C'était la faute de la guerre, la faute de certains humains qui avaient voulu se prendre pour des dieux. Jaden était en colere a nouveau parce qu'il avait du mal à gérer toute la masse d'information que Pit lui envoyait. Il fallait aussi faire le tri dans tous les sentiments distingués les siens de ceux de l'autre puis ensuite etre confronté à tout un tas d'émotions paradoxales qui s'entrechoquaient. Les nerfs lachaient.

«  Tu le sais pourquoi. »

Se contenta t il de dire calmement. Il était plaqué contre le mur et pourtant il n'avait pas peur. Si son corps réclamait de retrouver sa moitié, celle de Jaden le pouvait également. Jaden pouvait tout aussi bien guidé par sa colere, sa faim et le chamboulement d'émotion boire tout son sang et le faire crever. Lui en voudrait il? Non il ne lui en voudrait pas ainsi pourrait il etre ainsi toujours lié à Jaden. Le seul truc le genant, c'était bien que si il redevenait une partie de Jaden, il ne pourrait plus le voir, plus le toucher, l'entendre. Jaden pleurait preuve qu'il était fatigué, les nerfs en chamboulement. Jaden n'était pas quelqu'un qui pleurait facilement et il se laissait aller souvent devant Pit.


«  Je voulais te revoir, te retrouver , Jaden. Je n'ai pensé qu'a ca durant toutes ses années. »

Il ne cherchait pas à se justifier. Il énoncait calmement une vérité. Son etre réclamait Jaden alors il avait suivi son etre. Peut etre qu'il avait perdu une partie de lui meme, peut etre que son amour propre en avait pris un coup mais on s'en foutait. Jaden était la devant lui, fragile. Il se baissa a son tour pour se mettre à hauteur de visage. Il prit la main qui tenait son poignet dans la sienne pour la serre doucement, emmeler ses doigts aux siens.

«  Je sais Jaden parce que j'ai besoin de toi autant que tu as besoin de moi. »

Sachez que Pit n'était pas vraiment quelqu'un de porter sur les déclarations aussi fut ce assez inhabituelle de l'entendre murmurer à l'oreille de son amant.

«  Tu es mon coeur, mon ame, mon souffe, mon corps. J'ai besoin de toi pour vivre, pour respirer, pour continuer à avancer. »

Il le prit avec douceur dans ses bras lentement pour l'ammener a nouveau contre lui.

«  Je te hais autant que je t'aime, Jaden. Ne me quittes plus parce que sans toi, je ne vis qu'à moitié. »

Enfin il put lui dire ce qu'il aurait voulu dire avant la guerre. Il fallait que Jaden comprenne, qu'il sache , qu'il ne le voyait pas que comme un compagnon de baise et de bagarre. C'était plus beau, plus complexe, plus difficile à comprendre pour les etres normaux.

«  Allons à ma chambre, je veux etre seul avec toi.. »

Non pas qu'il craignait de voir quelqu'un, c'est juste qu'il voulait un lieu plus intime. Il sentait que Jaden avait besoin de parler de ce qu'il avait vécu, un besoin de témoigner meme si il avait pu en saisir l'information par la voie du sang, rien ne remplace le pouvoir des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Mar 2 Nov - 17:46

Bien que c'était la réponse la plus simple qu'il faille donner, elle ne le satisfaisait vraiment pas. C'est ce qu'il y avait à faire. Mais qu'est ce qu'il en avait à foutre, lui, que ce soit ce qu'il fallait faire?! Lui il n'acceptait pas le fait que son amant se soit laissé toucher par d'autres simplement parce qu'il s'inquiétait pour lui, et qu'il voulait le retrouver. Il n'acceptait pas le fait qu'il soit la cause de sa propre trahison. C'est quelque chose de compréhensible, il faut bien le reconnaître, mais malheureusement, c'est également une chose pour laquelle on ne peut rien, ce qui expliquait que la frustration du vampire quant à cette impossibilité se transmette en violence à l'égard de son amant. L'amour n'est pas fait que de tendresse et de douceur, il ne faut pas croire. C'est aussi de la violence, beaucoup de douleur, et une possessivité meurtrière qui peut conduire à des massacres parfois.

Mais toute cette colère contre lui était aussi inutile qu'injustifiée, ainsi se transforma t-elle rapidement en tristesse. En fait non, il ne pleurait même pas parce qu'il était triste. Il pleurait d'épuisement. Soixante dix ans, c'est long. Passer soixante ans à porter le deuil pour soi, l'être qu'on aime, l'être qu'on a aimé, ceux avec qui on a vécu pire que l'enfer, ca fait très long, même pour le coeur d'un vampire. Et maintenant qu'Il était là, cette gangue de glace qui l'avait empêché de craquer, elle se fendillait, elle disparaissait sous le feu de l'amour, de la haine, de la peine et de la joie. Quand on dit que Pit est mauvais pour ses nerfs, on ne le croit pas. Et pourtant, il n'y a rien de plus véridique. Pit était un véritable poison pour lui. Pas moyen d'être lui même, de penser froidement, de rester impartial à chaque fois que c'était de lui qu'on parlait. Combien de fois avait-il désiré le tuer, sans pour autant en être capable, car le poids de sa solitude serait bien trop lourd pour lui si c'était ce qui arrivait?

D'un air un peu absent, il contemplait cette main mêlée à la sienne. Elle était tiède, cette main. Douce, aussi. C'était sa main. Lentement, sa voix se frayait un chemin à travers la buée lacrymale qui neutralisait toutes ses capacités cognitives. C'est pitoyable, mais il ne put s'empêcher de sentir son coeur mort faire un bond dans sa poitrine. Il avait besoin de lui. Autant que lui. Ca voulait dire, alors qu'il y avait encore une possibilité. Une possibilité pour qu'il lui appartienne, pour qu'il le possède définitivement. En contrepartie, il était totalement à sa merci, mais ca, il était déjà au courant, et résigné. Il ne voulait plus être séparé. Il le voulait, et il voulait oublier toutes ces années. Bien qu'il se soit dit qu'il arrêtait de pleurer, l'entendre lui murmurer ces mots fit naître de nouvelles larmes. Elles avaient une autre raison, et une autre signification, mais elles lui faisaient quand même mal.

-Je te hais...

Pour ne pas dire je t'aime. Ca voulait dire la même chose. Du moins, le ton employé voulait dire l'extrême opposé de la haine. Mais il n'arrivait pas à le dire. Pas encore. Pas alors que les morceaux de son coeur partaient à la dérive. Pas tout de suite. Jamais. Après.

Il se recula en essuyant les larmes qui avaient détrempées ses joues. Un vampire qui pleure. Si leur grand père voyait ca, il l'aurait déjà tué depuis longtemps. Et puis il hocha la tête. Une ruelle sombre, ce n'est effectivement pas l'endroit le plus approprié pour parler du passé, et peut être du futur.

- Deux petites secondes...

Juste le temps de se remettre de son choc émotionnel et de sa crise de larmes. Il laissa aller son dos contre le mur, et leva la tête en poussant un gros soupir. On dit bien que c'est mieux dehors que dedans, mais quand même, c'est jamais très agréable lorsque survient la crise de larmes. Il finit néanmoins par se lever, et, non sans avoir glissé sa main dans celle de son cousin, il se mit en marche vers l'Académie. Oui, il avait un peu peur de ce qui allait se dire et ce faire, mais c'était un mal nécessaire dirons nous. Et puis, il avait passé des années à le fuir, il n'allait pas continuer maintenant qu'il l'avait retrouvé. Il fit un sourire en poussant un petit soupir tremblotant. Il est temps de s'y mettre.

- Et toi... Tu va bien?

Comprendre: que fais tu de beau depuis ces quelques menues décénies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   Jeu 4 Nov - 13:24

Il savait que Jaden était possessif et jaloux. Il savait que Jaden lui en voudrait de s'être laissé touché par d'autres. Il savait aussi qu'il lui en voudrait d'avoir laissé les autres le toucher pour le retrouver. Mais a quoi bon revenir la dessus ? Ce qui avait été fait, était fait. Il ne pouvait guere revenir sur le passé sinon il aurait fait que cette guerre n'ait jamais eu lieu ainsi il n'aurait jamais été séparé de cet être qu'il aimait autant qu'il détestait. Leur relation était étrange mais elle correspondait bien au monde des démons. Tot ou tard, un jour, l'un des deux risquait d'être la mort de l'autre. Ils désiraient se dévorer afin de réunir leur corps. Pourtant cet amour violent pouvait bien les mener à devenir cendre. Que Jaden le tue? Il s'en fichait et il préférait être buté par son cousin plutot que par un de ces imbéciles de dégénérés. Il n'avait guere envie de mourir connement comme on dit.

L'amour tranquille comme un fleuve? Quel était déjà cet écrivain qui avait osé donné ce titre à un de ses bouquins? Ca devait être un ironie parce que l'amour n'a rien de tranquille. Si c'est pas le cas, on l'en verra matter Pit et Jaden. On lui rappellera aussi l'amour de Phèdre pour son beau fils qui l'amena à demander sa mort à son mari, mari qui avait abandonné des années plutot une certaine Arianne. Est ce a dire que l'on finit toujours par payé son crime? Surement. A part d'etre cousins vampires, quel avait été leur crime, ces deux la? Si on devait chercher des criminels, de vrais criminels, commencont par pendre ceux qui déclenchent les guerres et mettent en place de vrais génocides.

Ils avaient beau avoir perdu leur coeur. Il n'empeche qu'ils s'amaient, qu'ils possédaient les memes émotions que les humains, peut etre en plus violent, en plus montrueux et magnifique. Les larmes de Jaden étaient précieuses pour Pit. Il les comparaient souvent dans sa tête à des pierres précieuses, à des étoiles étincellantes de pureté. Par contre jamais , il ne serait aller le dire à Jaden. Il n'avait guère envie qu'ils se foutent de sa tronche. Il n'aimait pas voir Jaden pleurer. Pourtant, il comprenait que son amant en avait besoin. Il en avait gros sur la carcasse. Lui meme n'en était pas loin seulement si il commençait à pleurer, on aurait le droit à des fontaines qui débordent puis à une inondation. De plus , pleurer n'arrangerait pas le choses pour Jaden. Il fallait se montrer fort, pour lui.

Il se vida d'une autre manière lui faisant enfin cette déclaration qu'il avait voulu lui faire avant la guerre. Il s'était tu justement parce qu'il ne savait pas comment finirait cette guerre. Il n'avait pas voulu ajouter du tragique au moment du départ. Pit avait regretté parfois de ne pas lui avoir dit. Pourtant, une partie de lui estimait avoir fait le bon choix. Je te hais lui répondit son amant à ses paroles d'amour.

«  Je sais.. »

Oui il savait que Jaden lui avouait le contraire. Il savait que Jaden l'aimait. Il l'avait lu dans cette goutelette de sang. Il avait tout vu, tout ressenti. Jaden n'avait pas besoin de lui avouer maintenant. Meme pas besoin de lui dire. Il le savait et c'était suffisant pour lui. Ca ne lui déplairait pas de les entendre pourtant il se contenta de ça. Il faudrait du temps pour reconstruire son amant. Il faudrait du temps et de l'écoute et aussi beaucoup de patience et d'amour. Le vieux pourrait lui sonner les cloches. Il prendrait du temps pour Jaden. Il avait déjà donné au vieux 70 ans alors il trouvait qu'il pouvait prendre une sorte de retraitre de quelques jours, de quelques semaines, on verrait bien.

«  Prends ton temps.. »

Bien sur qu'il pouvait le prendre. 70 ans dix ans.. c'est très long. 2 secondes c'est court et long a la fois. Ils avaient maintenant quasi toute l'éternité devant eux alors oui il pouvait lui accorder du temps. Qu'est ce que c'était le temps pour eux maintenant? Rien. Le temps de ces 70 ans par contre c'était grand, un appel de coeur à coeur, indescriptible, ca avait été pénible. La main de Jaden dans la sienne. Il en avait rêvé. Ils se miret en marche vers l'académie. Jaden lui posa une question qu'il comprit.

«  Je me fais sonner les cloches par le vieux. Il est devenu bi. Je joue les conseilleres du coeur. Ris pas, c'est pas drole.. »

Nan parce que Pit en messager du coeur , ya de quoi rire étant donné qu'on sait tous son romantisme.

«  Je chasse aussi des êtres surnaturels débiles et toi? »

Il allait peut etre pas lui dire aussi qu'il avait failli penser en premier lieu qu'il avait à faire à un vampire saoulard. Ya de quoi sauter au plafond d'etre pris pour un alcoolo. Mais jaden ..quoi...Ouais si ca se trouve, c'était une illusion. Bah arrivé à l'académie, apres avoir parlé un moment, il le violerait. Romantique pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons nous dans le centre ville (pv qui veut xd)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie d'Eden :: Archives de l'Académie :: Archives de la ville-
Sauter vers: